Automotors’Pro continue d’investir dans la pièce de rechange

Automotors’Pro continue d’investir dans la pièce de rechange

En attente des décisions gouvernementales quant à l’importation des véhicules neufs et notamment Mercedes que le groupe a représenté pendant tant d’années, Automotors’Pro poursuit, en parallèle, sa croissance dans le domaine de la pièce détachée automobile.

Ayant occupé le show-room d’une autre de ses marques, disponible faute de véhicules, la direction du groupe en a fait un espace commercial de grande envergure, offrant à chacun un havre de travail spacieux et lumineux propice au développement de la pièce de rechange. Des nouveaux locaux qui illustrent la volonté de tous de porter la croissance du secteur de la pièce détachée comme nous le confirme Madame Ratiba Amrane, Directeur d’Automotors’Pro en ces termes : « Automotors’Pro, malgré les circonstances, est toujours là pour investir, même en période de pandémie. Grâce au dynamisme des équipes et à l’investissement de la direction, nous avons pu augmenter notre chiffre d’affaires pendant cette période troublée. Cela s’explique, également, par le fait que la politique de l’entreprise a toujours été de s’appuyer sur des stocks importants et sélectionnés pour assurer la disponibilité des produits à ses clients. » Une disponibilité rendue parfois difficile à cause des ruptures chez les fournisseurs.

Une fidélité sans faille aux fournisseurs

Nous l’avions vu avec Messieurs Ouaffik et Ahmed Hadj Abderrahmane lors d’une précédente rencontre, la disponibilité des pièces a toujours été l’un des atouts majeurs d’Automotors’Pro pour les véhicules allemands en priorité. Et pour garantir cette disponibilité, Ouaffik Hadj Abderrahmane a insisté sur la nécessité de nourrir des relations de partenariat privilégiés avec ses fournisseurs équipementiers, des relations pérennes et gagnant-gagnant. Un quasi dogme que poursuit Ahmed Hadj Abderrahmane dans la gestion des relations extérieures. C’est pourquoi, nous prêtons une oreille d’ores et déjà conquise à ses propos : « Nous avons rencontré, comme beaucoup de professionnels quelques problèmes d’approvisionnement, ou disons que cela a pris plus de temps, mais nous n’avons jamais été en rupture très longtemps ou de nature à perturber la vie de nos clients de manière inquiétante. La raison en est simple, les équipementiers que nous représentons sont présents en première monte et c’est elle qui est prioritaire devant l’aftermarket. Nous sommes donc toujours un peu tributaires des problèmes de la première monte, mais c’est aussi pour la qualité première monte que nous les avons retenus ! Nous restons fidèles à nos fournisseurs avec lesquels nous travaillons depuis longtemps, comme Sachs avec lequel nous avons obtenu des trophées de distribution dès 1997 ! Par ailleurs, il faut aussi noter que nous détenons plusieurs cartes qui nous permettent de répondre positivement aux demandes des clients. »

Le calme entre deux tempêtes

Quand on demande à Madame Amrane comment se porte le marché, elle répond très simplement qu’en ce moment qu’il est plutôt calme et stable mais que cela ne vient pas de la pandémie : « Nous avons toujours des périodes plus calmes et nous en traversons une en ce moment, mais rien de très nouveau. Ce qu’il y a de nouveau, ce sont, d’une part, les nouvelles réglementations que nous faisons en sorte d’appliquer et nos dernières ouvertures de magasins. Après l’ouverture de l’Appreval puis celle des Sources, nous nous apprêtons à inaugurer un nouveau bâtiment très important à Oran. Nous étions déjà présents mais cet investissement va nous permettre de bénéficier d’une très grande surface. Continuer dans l’investissement dans la pièce de rechange, comme je l’évoquais, est toujours positif ! »

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.