SIAMM, ou comment se faire un nom …

SIAMM, ou comment se faire un nom …

Sur Equip Auto Alger comme sur Automechanika Istanbul, Mohamed Zribi a porté haut les couleurs de SIAMM, moins connu que les grands du premium mais au succès qui ne se dément pas et progresse tranquillement.

Mission impossible, celle de pouvoir poser quelques questions à Mohamed Zribi sur les deux manifestations que l’on vient de citer. Toujours assailli par des clients et des prospects, le directeur export Mohamed Zribi ne savait où donner de la tête, même s’il reconnaît que sur Alger, les allées du salon apparaissaient moins pleines que d’habitude : « Les gens étaient plus réticents à venir alors que les événements ne semblaient pas appeler autant de précautions. Du côté de nos clients, nous avons vu tout le monde et nous avons pu leur consacrer beaucoup plus de temps. En revanche, nous avons reçu beaucoup moins de prospects que lors de l’édition précédente. »


Il est vrai qu’en Algérie, SIAMM compte quatre clients, dont deux plus importants en volume. Une distribution suffisante ? Mohamed Zribi envisage d’étoffer sa distribution avec un distributeur en industrie par exemple. Mais l’élargissement du nombre de distributeurs VL ne semble pas au programme, la multiplication générant souvent une bataille des prix préjudiciable à tout le monde. Et quatre distributeurs soit deux en SIAMM et deux en Record (puisqu’ils fabriquent pour Record France) constituent une bonne approche. Quant à la fabrication, grande thématique du salon d’Alger, elle présente certains atouts et Mohamed Zribi ne ferme pas la porte (entretien à prendre au conditionnel compte tenu du manque de visibilité lié aux événements politiques en Algérie, depuis, ndlr) : « Si nous nous lançons dans la fabrication en Algérie et que l’offre s’avère importante sur le marché, le gouvernement privilégie le fabricant national au détriment de l’importation. Cela permet de s’installer avec plus de sérénité et d’obtenir un retour sur investissement plus rapidement » commente-t-il. Rappelons qu’entre SIAMM et Record, ce sont plus de 4000 références que le portefeuille produits comprend, capable de couvrir 90 % des besoins du parc circulant en en méditerranée. 80 % de la production est, à ce jour, exportée, les deux ans de garantie de ce fabricant présent en première monte comptant beaucoup pour les succès à l’export. D’où la participation à Automechanika Istanbul !

  HD

Réagir

Your email address will not be published.