Yacine Benaissa rejoint Corteco

Date:

C’est officiel, Yacine Benaissa est désormais aux manettes du département export de Corteco, en charge de la commercialisation en Afrique du nord et de l’Ouest, francophone et anglophone à l’exception de l’Afrique du sud. 

Il se dit « très honoré » de prendre ses fonctions et on le sent avide de faire ses preuves dans le domaine de la pièce, lui qui a tourné autour sans pour autant en faire totalement partie. Du coup, il se sent prêt à rejoindre le monde des pièçards : « J’ai côtoyé le secteur de la pièce puisque j’ai représenté plusieurs sociétés spécialisées dans le domaine de l’outillage et de l’équipement automobile. Je ne suis donc pas perdu, mais je ressens comme un honneur de rentrer dans la belle famille de l’aftermarket et de l’OEM » commente-t-il en précisant qu’il a beaucoup d’amis dans la pièce de rechange.

Et pour cause ! Il a passé quelques années à travailler chez Facom puis chez Sam Outillage avant de prendre des postes à responsabilité dans d’autres secteurs mais toujours à l’export. C’est un algérien et il le revendique en se présentant comme un pur produit algérien, tout en étant, également, un africain, statut qu’il a mérité en sillonnant les pays de ce continent pour différentes sociétés. Corteco fait ici un bon choix en sélectionnant un professionnel de l’après-vente et un connaisseur des marchés d’Afrique, à commencer, bien sûr, par le Maghreb. Il devra également s’occuper des exportateurs français vers l’Afrique. Nul doute qu’il saura faire perdurer les accords de partenariats existants entre Corteco et ces groupes. 

Lorsqu’on lui demande s’il compte modifier la structure de la distribution, il en rit et s’exclame « Je viens d’arriver et je ne compte pas changer quoi que ce soit à l’existant avant de comprendre comment tout fonctionne. S’il le faut, j’ajusterais en temps utile. Pour l’instant j’apprends auprès d’Éric Burban et de l’équipe, l’étendue de ce que représente Corteco, en étanchéité, antivibratoire et filtration. J’ajouterais que Corteco est filiale du groupe Freudenberg, dont les acticités sont très importantes. J’ai eu la chance de découvrir Corteco lorsqu’un ami, trop tôt disparu, Gérard Pellerin y est entré, et l’image de stabilité, de pérennité et d’innovation qu’il m’en avait donnée est très fidèle à celle que je découvre aujourd’hui à l’intérieur. Pour l’instant, après la prise en mains des produits de la marque, il conviendra de veiller à apporter la sérénité nécessaire sur les marchés et faire en sorte qu’ils soient bien transparents. Il n’y a de stabilité que lorsque tout est clair, qu’il n’y a pas de guerre de prix ou de tarifs. Mon rôle premier s’énonce donc aisément, apporter la transparence et la visibilité ! »

Hervé Daigueperce  

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.algerie-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

Automotive Academy s’ancre dans le paysage de la formation professionnelle

Avec le retour de l’importation de véhicules de plusieurs...

EQUIP AUTO ALGER : C’est parti !

Suite à une modification de planning de la SAFEX...

SIVEHA, nouveau salon de l’auto à ORAN

1ère édition du salon des véhicules thermiques, électriques et...

30 demandes d’installation d’usines reçues !

Selon APS, Algérie Presse Service, que nous citons intégralement :« Trente...