T.E.G. La sortie par le tunnel !

T.E.G. La sortie par le tunnel !

Le spécialiste de l’équipement de garage, TEG, désormais distributeur et installateur de stations de lavage, déjoue la crise par l’installation de tunnels de lavage hauts de gamme. 

«Avec la crise sanitaire, la crise économique, les augmentations de tous côtés, comment fait-on pour gérer une entreprise » nous alerte Réda Boukhobza qui ajoute : « Chez certains de nos fournisseurs, nous accusons jusqu’à 12 à 15 % d’augmentation, qu’il est difficile de répercuter chez nos clients ! Il faut que l’on s’adapte mais, de toutes les façons, nous allons y perdre des plumes. Quelque chose a changé assurément et c’est irrémédiable ». Néanmoins, Réda Boukhobza est un battant, envisage ou espère se poser sur Equip Auto Alger début mars prochain, tout en s’employant à répondre aux demandes de ses clients. « Nous devons encore plus anticiper et nous le faisons, pour répondre à 80 / 90 % des commandes, malgré des retards d’approvisionnements et aussi des nouvelles règles ». Il est difficile de résoudre l’énigme « Autre » chez T.E.G. comme chez les autres. Cependant, pour le certificat de respect, Réda Boukhobza n’est pas sur la défensive : « Je crois que personne ne comprend le code « Autre » dont la logique n’est pas claire. En revanche, pour le certificat de respect, si ce n’est pas fait aujourd’hui, c’est de la faute de ceux qui ne sont pas organisés. Le ministère nous a donné le temps ».

Envers et contre tout

« Nous avons tout le temps travaillé sans fermer la boutique ni toucher au personnel. Mais le chiffre d’affaires est descendu mécaniquement avec la fermeture des clients. Notre situation n’a rien de catastrophique, on va tenir le coup, cependant les deux premiers mois de confinement ont été dramatiques  ! » nous explique Réda Boukhobza avant de constater : « Nous commençons à recevoir de petites commandes, on voit que cela repart doucement, que les appels d’offres réapparaissent timidement. Du côté des centres de contrôle techniques, du Service Après-Vente et des pièces, l’activité s’est maintenue vaille que vaille. En revanche, là où nous concentrons nos efforts, c’est sur le lavage. Nous installons, en effet, des portiques dans le pays : à Oran, nous mettons en place un tunnel complet et nous allons en monter un à Bel Abbés, sans compter un portique à Mostaganem. Les tunnels fonctionnent et apportent une nécessaire rentabilité pour nos activités. » T.E.G., effectivement, assure l’exploitation des tunnels et des équipements, des équipements de qualité de son partenaire Christ Watch. « Nous espérons bien installer plus de tunnels à l’avenir, il y a encore de grandes willayas à équiper et nous allons les démarcher ! »

Des relations solides avec les fournisseurs 

Même si des problèmes d’approvisionnements ont eu lieu avec certains d’entre eux, aucun fournisseur n’a disparu de la carte de T.E.G. parce que le patron est un fidèle : « je suis resté fidèle à mes marques et n’ai pas eu de problèmes avec mes fournisseurs. Nos clients sont en majorité des professionnels qui veulent de la qualité. Avec nos fournisseurs actuels, nous ne les décevons pas. Nous espérons surtout voir revenir les concessionnaires, dès que les importations de véhicules reprendront. En attendant, je mise sur Christ, Hunter, Texa ou Mara pour ne citer qu’eux. D’ailleurs, depuis que je fais du Mara et du Texa et quelques autres, je vois venir de nouveaux clients, beaucoup plus que je ne me l’imaginais, jamais je n’aurais pensé en faire autant. Je crois que les gens viennent chez moi et surtout les meilleurs professionnels, parce que nous avons la réputation de faire de la qualité, et d’assurer le meilleur SAV. » La sortie du tunnel est déjà là !

Hervé Daigueperce 

Réagir

Your email address will not be published.