SIA, acteur favori pour les véhicules électriques

SIA, acteur favori pour les véhicules électriques

Grâce à sa souplesse et à sa technologie évolutive, la SIA ou Société Industrielle d’Amortisseurs tunisienne, présidée par Ahmed Hentati est devenue un interlocuteur de choix pour les constructeurs de véhicules électriques (en automotive ou industrie) pour lesquels ils viennent d’obtenir plusieurs marchés en première monte.
Tour d’horizon et visite du site de production.

Alors que chez beaucoup d’équipementiers, rupture technologique qu’entraîne le véhicule électrique se vit plutôt comme une contrainte supplémentaire voire une obligation de changer, à terme, d’activité, pour la SIA, le véhicule électrique est vécu comme une opportunité forte de croissance. Mohamed Zribi, le patron export nous le confirme en ces termes : « Notre société est positionnée pour offrir un service optimum pour les petites et moyennes séries. Nous ne courons pas après les très grandes séries qui mobilisent trop les moyens de production. En revanche, pour des véhicules comme l’AMI, nous avons été sélectionnés, parce que nous avons la taille idéale et la technologie innovante. Notre président, Ahmed Hentati, a, en effet, élaboré une stratégie qui nous permet d’aborder ces marchés, en investissant dans l’innovation technologique adaptée au véhicule électrique. C’est ainsi que nous beaucoup travaillé sur les deux éléments les plus perturbants du cahier des charges, à savoir le bruit et le poids. Comme les batteries accroissent de manière importante le poids du véhicule, il est nécessaire de concevoir des amortisseurs plus légers mais qui offrent les mêmes performances. De même, toujours en respectant le niveau de performances demandé, nous avons considérablement réduit le bruit que pourraient émettre les amortisseurs, car dans un VE très silencieux, on entend beaucoup plus le bruit que dans un véhicule thermique ! Nous avons trouvé les technologies pour avoir des prix compétitifs en diminuant le poids et réduisant de manière drastique le bruit, sans toucher aux performances technologiques et mécaniques des produits. Le succès est au rendez-vous porté, aussi, par la production de l’AMI qui nous a été confiée ». 

« SIA 2025, Retour en force »

« SIA 2025, Retour en force », tel s’énonce le nouveau plan stratégique de la SIA (30 ans d’expérience en amortisseurs) qu’accompagne un nouveau logo, plus accrocheur, plus dynamique comme il est décrit dans cette rapide présentation : « SIA vit actuellement un renouveau qui se détermine par un rafraîchissement au niveau de son logo et de sa charte graphique qui est la représentation de la volonté de la SIA d’innover dans un secteur en total bouleversement avec une accélération des services et des innovations. La SIA veut se positionner dans le marché de la rechange automobile en tant que leader en Nord Afrique de la suspension et devenir une entreprise performante reconnue pour la qualité de ses produits et services en Méditerranée ». 

Même si l’importance accordée à la première monte s’impose (SIA est à bord de l’AMI, et aussi de la Sandero Stepway, de la Logan, du Pick Up Peugeot LandTrek), pour l’équipe dirigeante, l’aftermarket constitue toujours une force historique. D’où, la volonté de poursuivre les efforts sur l’Afrique du Nord où ils sont très bien placés, tout en ouvrant de nouveaux marchés. La stratégie « Retour en force » définit ainsi une politique de services accrue afin de sortir de la rivalité prix qui ne fait que réduire les marges des professionnels. C’est pourquoi, en apportant des services et un accompagnement de leur distribution, SIA s’éloigne de la bataille que tentent de livrer les chinois, incapables d’offrir ces services complémentaires. « Nous avons établi de nombreux points d’amélioration qui se traduisent par notre présence sur Tec Doc en tant que « Certified Data Supplier », grâce à la fourniture de beaucoup d’informations techniques et visuelles complètes sur Tecdoc, de cross références avec les grands équipementiers et l’origine, par la dispense de formations aux clients, et la mise en place d’un portail de commande B2B en ligne pour améliorer l’expérience client » commente Mohamed Zribi qui ajoute : « Nous sommes une petite structure de 11 millions d’euros de chiffre d’affaires et de 300 collaborateurs, mais c’est ce qui nous apporte la souplesse nécessaire pour capter de nouveaux clients et satisfaire ceux qui nous suivent depuis longtemps. Nous sommes fournisseur des MDD chez les constructeurs automobiles français, depuis 2019, nous avons signé un partenariat avec Exadis et nous avons développé une MDD avec un constructeur automobile Italien. En clair, nous avons tous les atouts dans notre jeu pour réussir notre nouvelle stratégie. Et s’il en était nécessaire, nous le prouverions annonçant l’ouverture d’un nouvel entrepôt logistique afin de nous permettre d’améliorer nos services logistiques, et qui sera opérationnel pour la nouvelle année. Nos deux marques SIA’AM et Record France (que nous distribuons en Afrique et Moyen Orient) y seront stockées largement. Tout est prêt ! »

Hervé Daigueperce 

Réagir

Your email address will not be published.