Planète Filtres : l’épopée d’une entreprise, de la vente au détail à la production locale

Date:

Dans les coulisses du marché des pièces de rechange automobile en Algérie, découvrez l’ascension fulgurante de Planète Filtres, sous la direction experte de son fondateur, Farid Khezzani. De la vente au détail à la production locale de filtres, cette entreprise en plein essor s’engage à répondre aux besoins croissants du marché tout en explorant de nouvelles perspectives à l’international.

Dans les coulisses du marché automobile algérien, une figure émerge avec force et passion : Farid Khezzani, le visionnaire derrière Planète Filtres. Ce parcours entrepreneurial a débuté en 2006, alors qu’il se lançait dans la vente au détail des filtres. Mais ce n’était que le prélude d’une trajectoire audacieuse, le préambule d’une aventure qui allait le propulser vers la production locale, après avoir traversé les méandres de l’importation. Jeune entreprise, mais imprégnée d’une énergie contagieuse et dirigée par un leader avide de défis, Planète Filtres se distingue par son dynamisme et son engagement envers l’excellence. Notre dernière rencontre avec Farid remonte à 2017, une immersion captivante dans son univers entrepreneurial. Cependant, c’est lors du salon Equip Auto Alger 2024 que nous avons eu le privilège de retrouver ce visionnaire, prêt à nous dévoiler les dernières avancées de son entreprise et les nouvelles perspectives qui façonnent son avenir.

Cette saga entrepreneuriale, tissée par Farid Khezzani dès ses années comme étudiant à Alger en sciences économiques et gestion, révèle un parcours aussi captivant que résolument tourné vers le service. Conscient des lacunes en matière d’approvisionnement en filtres dans le sud de l’Algérie, il saisit l’opportunité de combler ce vide en important les pièces nécessaires pour diverses activités. Son initiative commence modestement, avec quelques commandes destinées à répondre à cette demande pressante. Puis, animé par une volonté infatigable de satisfaire les besoins de sa clientèle, il inaugure un petit magasin de vente au détail, modeste par sa taille mais vaste dans ses aspirations, offrant une gamme diversifiée de filtres recherchés sur un espace de seulement 40 mètres carrés.

Au fil des années, sa vision et son ambition s’amplifient, propulsant son entreprise vers de nouveaux horizons. En 2009, une rencontre fortuite avec un producteur turc marque un tournant décisif dans son parcours. Cette collaboration stratégique ouvre la voie à l’importation de produits de qualité, répondant aux exigences croissantes du marché. Rapidement, la demande s’intensifie, et Farid se trouve confronté à une demande toujours plus diversifiée et exigeante. Au fil du temps, son catalogue s’enrichit, comptant désormais plus de 20.000 références, spécialement sélectionnées pour répondre aux besoins variés des véhicules européens et coréens, qu’ils soient légers ou lourds.

Porté par l’élan de l’encouragement gouvernemental en faveur de la production locale, Farid Khezzani a saisi l’opportunité de diversifier son activité tout en répondant aux besoins croissants du marché. Conscient des défis grandissants liés à l’importation, il a envisagé la création d’une ligne de production locale comme une étape naturelle dans l’évolution de Planète Filtres. Cette décision audacieuse représente une véritable innovation pour l’entreprise, qui se lance ainsi dans la fabrication de filtres pour poids lourds et engins de grande taille.

« L’idée de produire localement a germé en 2017 », a révélé Farid. « Nous avons entrepris les premières démarches dès cette année-là, mais ce n’est qu’en 2018 que nous avons réellement commencé à mettre en place l’infrastructure nécessaire, avec l’installation des machines et la mise en place des procédés de fabrication. Malheureusement, l’arrivée de la pandémie de Covid-19 en 2020 a retardé nos plans, mais cela ne nous a pas découragés. Vers la fin de cette année-là, nous avons officiellement lancé notre activité de production, et c’est une étape dont nous sommes extrêmement fiers ».

L’implantation de l’usine, située à près de 600 km d’Alger, au cœur de la Wilaya d’El Oued, révèle une décision stratégique de la part de Farid Khezzani et de son équipe dirigeante. Interrogé sur le choix de cette localisation, Farid a expliqué rapidement : « nous avons opté pour El Oued en raison des prix prohibitifs des terrains à Alger. De plus, en tant que nouvel acteur dans le secteur de la production et disposant d’un budget limité, il était plus judicieux pour nous de revenir dans la région de nos ancêtres, où nous avons acquis nos propres terrains pour y ériger notre usine ».

Cette distance considérable entre le lieu de production et le siège social pourrait logiquement engendrer des coûts supplémentaires, notamment en termes de transport. Cependant, Farid a souligné que le coût du transport est maîtrisé grâce aux moyens de transport dont dispose l’entreprise. « En effectuant une analyse budgétaire, nous avons constaté que le coût de stockage à El Oued, en plus du transport, est inférieur à celui que nous aurions supporté si nous avions stocké nos produits à Alger », a-t-il expliqué. Il a insisté sur le fait que les filtres nécessitent des espaces de stockage plus importants que d’autres pièces, justifiant ainsi le choix de cette localisation stratégique pour l’usine.

La mise en place de la première usine de production de filtres pour poids lourds et engins de grande taille par Planète Filtres se traduit par une capacité de production initiale de 500 filtres par jour. Farid Khezzani, fondateur de l’entreprise, a expliqué : « notre usine est encore récente, et nous cherchons à accroître progressivement notre capacité de production afin de constituer un stock conséquent. Actuellement, nous vendons tout ce que nous produisons, mais nous anticipons une augmentation de la demande à l’avenir, notamment en raison de la réduction progressive des importations. Notre objectif est de nous positionner pour répondre à cette demande croissante et de préparer le marché en conséquence ».

Diversification de la production et expansion internationale

Planète Filtres franchit désormais une nouvelle étape en envisageant d’élargir son activité de production dans les deux prochaines années. Selon Farid Khezzani, fondateur de l’entreprise, cette expansion comprendra la fabrication de filtres pour véhicules légers ainsi que des filtres à eau utilisés dans les stations de dessalement. Actuellement, une seconde usine spécialisée dans la production de filtres à huile pour camions et véhicules légers est en cours de construction dans une zone industrielle de la Wilaya d’El Oued.

Farid a expliqué : « dans les années à venir, nous envisageons de diversifier notre production pour répondre aux besoins du marché local en expansion. Nous prévoyons ainsi de nous lancer dans la fabrication de filtres pour véhicules légers, un segment de marché important dans le pays, ainsi que dans la production de filtres à eau destinés aux stations de dessalement, un secteur dans lequel nous voyons un fort potentiel. De plus, nous avons entamé les travaux pour la mise en place d’une nouvelle ligne de production dédiée aux filtres à huile pour camions et véhicules légers, afin de répondre à la demande croissante dans ce domaine ».

Farid Khezzani a rencontré des défis initiaux lors du lancement de ses propres produits, en raison de l’appréhension de ses clients. Cependant, une fois ces produits testés, la qualité et la fiabilité ont parlé d’elles-mêmes, convainquant ainsi la clientèle de leur valeur. Fort de la satisfaction de ses clients et de la reconnaissance de la qualité de ses produits, Farid reste déterminé à poursuivre le développement de son activité locale, qu’il considère comme un marché crucial en pleine croissance.

Au-delà des frontières nationales, Farid nous a confié avoir récemment exploré de nouvelles opportunités commerciales lors d’un salon spécialisé dans l’aftermarket automobile au Sénégal, organisé trois semaines avant le salon Equip Auto Alger. Cette expérience a ouvert une nouvelle voie pour Planète Filtres : l’ouverture prochaine d’une filiale au Sénégal. Selon Farid, cette expansion vers le marché sénégalais est motivée par la demande croissante et le fort potentiel commercial qu’il a pu observer lors de sa participation au salon.

« Nous avons l’intention de répondre aux besoins du marché local de manière efficace, et nous envisageons sérieusement de commencer à exporter vers d’autres pays africains, dont le Sénégal, l’année prochaine. Ce marché présente un intérêt particulier pour nous en raison de son potentiel de croissance. Lors du salon au Sénégal, nous avons constaté une demande significative pour nos produits et avons eu l’opportunité de rencontrer des acteurs clés du secteur. De plus, l’ouverture d’une filiale au Sénégal offre des avantages logistiques et financiers intéressants, avec des facilités en matière d’importation de matières premières et des coûts opérationnels compétitifs. Pour nous, c’est un marché très prometteur et nous sommes impatients de saisir cette opportunité », a déclaré Farid.

Abdellah Khalil

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.algerie-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires
Related

Briks : une jeune entreprise familiale de production des plaquettes de frein

Briks, une entreprise familiale fondée par Kadri Meziane et...

Fabcom et Liquatti, de la fabrication algérienne aujourd’hui capitale !

Toujours en recherche de développements, Aissam Attia investit en...

FTB accroît sa production de pièces automobiles en injection plastique

« Il faut toujours viser la lune, car même en...