Das Automotive AM progresse à vive allure !

Date:

Fervent promoteur de la vente en ligne, Abdessamad Djebline poursuit la route qu’il a créée en fondant Das Automotive AM, un site de e-commerce pour lequel il voue une grande ambition, considérant que 30 millions de dinars de transactions mensuelles était une goutte d’eau au regard de la capacité
du marché. Retour sur une projet d’envergure.

Au départ, comme il nous l’avait raconté, le site de e-commerce avait été conçu à destination des particuliers puis, progressivement, les professionnels s’y sont intéressés. Mais surtout, ce qu’il nous avait confié portait sur son souhait de voir l’Algérie se mettre au e-commerce avant que des groupes internationaux ne s’emparent de ce marché nouveau et prometteur. D’ailleurs, à la suite de l’article paru dans Algérie Rechange, il s’était félicité du succès de sa politique de démocratisation de l’e-commerce : « Comme toute nouveauté sur un marché, l’e-commerce prend du temps à se développer parce que la première démarche consiste à convaincre particuliers comme professionnels de l’intérêt énorme que représente l’e-commerce. Nous faisons beaucoup d’efforts pour démocratiser cette activité et faire qu’elle se répande le plus rapidement possible. Et les résultats sont plutôt bons ! Depuis l’article, nous sommes passés d’un montant de 5 millions de dinars à 30 millions de dinars d’opérations, et nous sommes désormais 25 employés contre 8 à ce moment-là. Cela progresse vite, cependant le volume d’affaires potentiel est colossal. En effet, si l’on considère que le marché représente environ 2,5 milliards de dollars, et que notre objectif se monte à 3 ou 4 % de ce montant, 30 millions, c’est vraiment très peu ! »

Une plateforme d’e-commerce, pas une market place !

Attention ne pas confondre marketplace et site de e-commerce comme l’entend Abdessamad Djebline ! En effet, le fondateur de Das Automotive AM précise que sa société s’engage auprès des acheteurs et vendeurs comme il nous l’explique : « Notre plateforme vérifie la pièce, la disponibilité, l’authenticité des données. C’est aussi notre plateforme qui fait photographier les pièces avant de les mettre en ligne. Nous utilisons les stocks de nos clients en les mettant en valeur dans un timing étudié et afin de répondre à la demande du marché. Nous ne sommes pas là pour faire du déstockage massif comme certains l’ont cru. Que l’on s’emploie à déstocker des stocks morts ou considérés comme tels dans une région se veut une part de notre activité mais quand une entreprise veut qu’on mette toutes ces pièces même celles qui sont hors marché ne fait pas partie de notre métier. Faire connaître aux gens du sud que des pièces qu’ils recherchent sont disponibles à Alger ou à Oran et inversement définit davantage notre activité. Nous sommes sur une politique de flux tendu qui sert à la fois à l’acheteur et au vendeur ». En clair, le site e-commerce Das Automotive AM se veut plus un accompagnateur opérationnel des professionnels de la distribution de pièces de rechange qu’un hébergeur de propositions commerciales. 

Une évolution qui va dans le bon sens

Un constat. Avec la fin des importations de véhicules, le mode d’entretien des véhicules est en train de changer. On garde plus longtemps les véhicules, notamment les professionnels et ceux-là n’ont pas l’habitude d’intervenir sur des véhicules anciens. Entre changer un parc tous les trois ans et l’entretenir jusqu’à huit ans, la perspective n’est pas la même. Or, chez les concessionnaires, on ne trouve pas forcément ces pièces que tout le monde cherche … partout d’où l’intérêt pour eux de venir sur un site qui propose les pièces pour tous les véhicules, sans avoir à courir partout. D’autant que les approvisionnements s’effectuent auprès des importateurs professionnels multimarques qui connaissent bien les pièces de rechange. Plutôt des grossistes d’ailleurs, car les importateurs qui ont pignon sur rue chercheraient plutôt d’autres produits à vendre ! « Mais progressivement, ; ils y viendront » concède Abdessamad Djebline. D’ailleurs, il est en négociations avec Eurorepar pour effectuer une convention e-commerce car « nous savons, nous pouvons publier leurs produits, et écouler leurs produits et certains de leurs stocks morts. Nous représentons une vraie opportunité pour eux et une alternative de distribution, un nouveau canal qui s’inscrit dans une politique plus globale. Nous voulons une vente en ligne « zen » et cohérente en fonction des besoins du marché. Et les opportunités sont très importantes ! »

Hervé Daigueperce 

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.algerie-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires
Related

Nexus Algérie : Sami Larbes reçoit !

Comme vous le voyez sur les photos ci-jointes, les...

TRADEX met l’accélérateur sur la pièce de rechange et sa marque

Ayant offert à son groupe une croissance exponentielle grâce...

Automotors-Pro : héritage et ambition au cœur du marché des pièces allemandes

Automotors-Pro, filiale de German Motors Service (GMS), se distingue...