La production automobile algérienne s’accélère selon OBG

L´investissement international dans l’industrie automobile en Algérie s´accroît suite à la mise en place de mesures visant à soutenir la croissance de la production manufacturière, croit savoir le cabinet britannique Oxford Business Group, dans son dernier communiqué diffusé
en date de février 2018, relative au secteur automobile et à son potentiel de croissance au-delà de l’assemblage de pièces détachées, notamment via le développement des softwares pour véhicules.

A noter pour commencer, le constructeur automobile espagnol SEAT, membre du Groupe Volkswagen, a annoncé son ambition d’augmenter la capacité de production de son usine d’assemblage, à Relizane, dès la fin du mois de janvier 2018. Le site, résultat d’un investissement de € 137m, abrite la production de plusieurs marques, et ajoutera, courant 2018, deux nouveaux modèles à sa ligne d’assemblage pour le crossover Arona et la Compacte León. Inaugurée en juillet 2017, l’usine est une co-entreprise entre le Groupe Volkswagen, actionnaire minoritaire, et SOVAC, partenaire local spécialisé dans l’importation et l’assemblage de véhicules. Etablie pour assembler des automobiles appartenant au Groupe Volkswagen, l’usine a une capacité de production de 200 unités par jour, incluant des véhicules commerciaux Volkswagen, et les marques SEAT et Skoda. Le plan de développement de l´entreprise prévoit de commencer la production locale de la Volkswagen Polo et de la Skoda Fabia cette année.

Le constructeur français Renault Trucks se développe également. L’entreprise a, ainsi, débuté l´année dernière, la production de camions. L´usine de montage, située dans la ville de Meftah, a pour ambition de produire 1000 unités en 2018. Le nouveau site de Meftah devrait quant à lui bénéficier d´une hausse de la demande pour les poids lourds et les véhicules commerciaux, profitant de la diversification de l´économie nationale.

En plus des entreprises déjà présentes en Algérie (comme Renault à Oran), d´autres constructeurs automobiles prévoient de s´implanter sur le marché local. Parmi elles figure le groupe français Peugeot, qui a formé une co-entreprise en novembre dernier, avec trois partenaires locaux –Condor Electronics, Palpa Pro et l´Entreprise Nationale de Production des Machines-Outils – dans le but d´atteindre une capacité de production de 75 000 unités dans une future usine située près de la ville portuaire d´Oran. Les constructeurs sud-coréens Kia et Hyundai cherchent également à accéder aux nouvelles opportunités qu´offre la diversification du marché algérien. Toutes deux sont en voie de développer des usines de montage capable de produire jusqu´à 100 000 unités et devraient être opérationnelles d´ici 2021.

Karima Alilatene

Réagir

Your email address will not be published.