Projet B Green By Klaxcar : 300 arbres plantés à Ain M’Lila par des enfants

Projet B Green By Klaxcar : 300 arbres plantés à Ain M’Lila par des enfants

Sensibiliser les jeunes aux enjeux de la nature et de la protection de l’environnement en les associant à une opération écologique – planter des arbres dont ils relateront l’aventure dans un cahier personnel, tel est l’objectif de l’équipementier Klaxcar. Un équipementier soucieux de son empreinte carbone.

Qui aura pensé au développement durable dans toutes les acceptions du terme sait, qu’à l’origine, une initiative a éclos d’une idée simple, généreuse, fondée sur des valeurs de partage et de protection d’un environnement. Pas forcément de l’Environnement avec un grand E même s’il y participe, mais de l’environnement au quotidien. Qui aura pensé un jour à sensibiliser au développement durable sait que le meilleur écho sera perçu par les enfants dont l’avenir, justement s’inspire et s’inscrit dans le développement durable. Voilà pourquoi les équipes de Klaxcar, dans le cadre d’une démarche RSE, se sont projetés dans un projet pédagogique environnemental, appelé B Green, auprès d’enfants d’écoles d’Ain M’Lila (commune de la wilaya d’Oum-El-Bouaghi), en Algérie. L’idée, planter avec eux 300 arbres en les sensibilisant aux enjeux de la protection de la nature et de l’importance d’actions durables dans le temps. Entre biodiversité, écologie, protection de l’environnement, et engagement pour la terre, le projet B Green by Klaxcar tend à impliquer les enfants sur une action à court, moyen et long terme, tout d’abord en les associant à planter leurs arbres, puis à en tenir « le carnet de vie » grâce à des cahiers élaborés par Klaxcar et ses partenaires. « Le carnet de santé de mon arbre » – de son nom exact – est constellé de bulles de BD et associe un graphisme ludique à un contenu pédagogique de grande tenue, détaillant les espèces d’arbres, leurs propriétés, leurs origines, les soins à leur apporter, etc. A noter que le cahier sera en français et en arabe.

Des partenaires …durables

Si tout le monde connaît Klaxcar dans notre milieu – un équipementier automobile français spécialiste de la vente de pièces automobiles en B2B depuis plus de 25 ans et présent dans 85 pays – on connaît moins leurs partenaires. En plus des enseignants participant à cette démarche, ne les oublions pas, citons Bionoor – l’Ethique pour tous -, un groupe qui promeut des produits biologiques, mais qui travaille aussi sur le concept de reforestation, également d’un point de vue pédagogique en Afrique du nord et en Afrique Centrale. Chacun de leurs projets implique les jeunes dans la plantation des arbres, et l’enjeu que cela représente et dans leur préservation. Afin de prolonger l’opération sur un axe plus global, Klaxcar s’est aussi associé à l’ONG Geres dans le cadre d’un mécénat, Geres œuvrant dans la lutte contre la précarité énergétique. Cette association conseille, entre autres, sur les moyens d’utiliser les énergies différemment, d’éviter les effets toxiques de certaines méthodes ou d’optimiser les matériaux (entre autres actions). « Geres a ainsi aidé Klaxcar dans le calcul de ses émissions et établi un mini bilan carbone avec nous » précise Marie Lhande, directrice markéting de Klaxcar, avant d’ajouter : « Geres nous a également servi de guide pour les actions que nous serions amenées à mener, en interne, en France et à l’étranger. Il était important pour nous d’avoir le soutien d’une expertise d’une ONG travaillant depuis 1975 et très spécialisée dans l’énergie et la transition durable ». Il va de soi que sont, bien sûr, associés les clients algériens de Klaxcar… ajoutons que ce n’est pas un hasard si la première action se déroule en Algérie ainsi que le précisent Marie Lhande, et Emilia Maury, Chef de Projet chez Klaxcar : « Depuis l’origine de Klaxcar, les pays clés de l’entreprise sont au Maghreb et, naturellement, le Maghreb a toujours eu une place importante dans la communauté Klaxcar. Il nous est alors apparu logique de faire en plus d’une action locale axée sur la pédagogie et l’environnement, une action particulièrement en Algérie. Par la suite, nous envisageons d’étendre ce projet aux autres pays du Maghreb et d’Afrique ».

Un enjeu sociétal et d’entreprise

« Nous ne voulons pas faire du Green Washing, de la communication pour de la communication, mais réaliser des choses qui ont du sens et qui répondent à la sensibilité de toute notre société parce que tous les collaborateurs sont impliqués dans le projet. C’est pourquoi, nous sommes aussi ravis des partenaires que nous avons trouvés, qui nous orientent, nous permettent de faire des actions vraiment durables » commente Emilia Maury. A l’origine, en effet, il s’agit pour les équipes de Klaxcar de s’investir dans le développement durable à tous les niveaux, et d’abord en interne où tous les collaborateurs participent aux efforts de l’entreprise en matière de protection de l’environnement, d’économie d’énergie (prendre conscience de la consommation de papier, de plastique en premier lieu, par exemple), etc. C’est pourquoi le projet B Green s’est inscrit dans une démarche globale qui a débuté en interne, puis s’est porté sur les prestataires. « En fait, trois pôles se dessinent, l’entreprise et ses collaborateurs, et ce qu’on peut faire à notre échelle, puis le niveau local, ou comment s’insère l’entreprise dans son environnement, dans sa commune (actions communes avec la mairie et d’autres entreprises) et enfin à l’international où nous menons plusieurs opérations. Il faut rappeler que 70 % de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’international, il est donc normal qu’une grande part de nos actions soit tournées vers les pays dans lesquels nous travaillons ».

La plantation aura lieu en Algérie à Aïn M’lila commune de la wilaya d’Oum-El-Bouaghi en septembre/octobre 2021, si les frontières venaient à être réouvertes. Sinon le projet sera déplacé en mars 2022 au plus tard.

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.