Opération de nettoyage : point noir de l’atelier

Date:

Les opérations de nettoyage de l’atelier, des équipements et de l’outillage (pistolets, cales à mastics, accessoires, sols, etc.), hautement consommatrices de solvants, sont la source de pollution, d’exposition et de danger la plus élevée. Peu de professionnels en ont conscience si l’on en juge par les pratiques et le défaut de port des EPI fréquemment constaté.

Lors de la manipulation de produits de nettoyage solvantés, l’exposition aux risques est maximale. L’utilisation de solvant induit des émissions de COV, et de fait des risques sanitaires (respiratoire et cutané) et des risques d’explosion ou d’incendie.

Pourtant, force est de constater que les consignes de sécurité lors du nettoyage sont souvent négligées, les risques sous-estimés et les EPI (gants, lunettes et masque) peu portés et les incidents et accidents récurrents.

A défaut de pouvoir s’affranchir des solvants qui restent le moyen le plus efficace pour éliminer les taches tenaces, il est important de :
• faire évoluer pratiques et automatismes en redoublant de vigilance lors des opérations de nettoyage

• réduire massivement les volumes de solvant en les utilisant à bon escient

Améliorer les pratiques du lavage des pistolets

Le lavage du pistolet catalyse une grande part des problématiques de nettoyage dans l’atelier. Si l’utilisation de la fontaine est devenue la norme, tout le bénéfice du système est souvent perdu par manque d’entretien ou par un mauvais emplacement (proximité d’appareils électriques ou dans un espace insuffisamment ventilé).

Rappel de la réglementation : le lavage des pistolets doit être effectué dans une enceinte close et ventilée pour l’isoler dans l’environnement.

Solutions de lavage des pistolets

L’utilisation de peintures hydrodiluables et l’évolution des équipements simplifient les opérations de nettoyage des pistolets. Parmi ces équipements, les godets jetables permettent de réduire considérablement la consommation de solvant. Par ailleurs, si un lavage complet du pistolet reste nécessaire une fois par semaine, seul le conduit de la buse est à nettoyer quotidiennement avec, par exemple, un système de cartouche en spray.

A bannir : nettoyer systématiquement au solvant les pistolets ayant servi à appliquer de la peinture hydro.

Stop au solvant tous azimuts

Sur toutes les opérations de nettoyage, les solvants sont utilisés à tort comme produit d’entretien de base dans l’atelier. Cette consommation abusive peut être enrayée. Le premier bon conseil est de ne pas salir plutôt que de nettoyer ! Il convient alors de protéger les zones régulièrement exposées aux salissures. Pour le reste, plusieurs bonnes pratiques sont à adopter.

Par exemple, outre le nettoyage des pistolets :

• Pour le nettoyage des cales à mastics, des dispositifs autonomes de nettoyage réduisent l’utilisation et la dissipation des solvants.

• Pour les sols du labo, éviter l’encrassement en retirant les gouttes de peinture avant qu’elles ne sèchent, ou utiliser un film de protection – sauf sur la table de la balance qui doit rester reliée à la terre.

• Pour les sols, privilégier les nettoyants gélifiés qui écartent tout risque d’éclaboussures

• Pour le nettoyage des caillebotis dans la cabine, il est difficile d’éviter la contrainte de faire appel à une entreprise spécialisée qui doit retirer les grilles pendant 2 jours. Cette maintenance est cependant indispensable pour maintenir une bonne ventilation.

Recommandations pour chasser le solvant !

Plusieurs astuces et bonnes pratiques existent pour réduire la consommation de solvant.

1. Perdre le réflexe du « tout solvant » et s’interroger sur les produits d’entretien mieux adaptés à la tâche, en préférant les produits sans chlore : pour les taches tenaces, les produits en gel évitent la dispersion, les éclaboussures et l’évaporation de solvant.

2. Privilégier l’achat de solvant recyclé en passant par des organismes agréés qui forfaitisent la livraison et la récupération des solvants : ces solutions sont plus pratiques, écologiques, économiques et sûres que le sur-stockage de solvant souvent privilégié pour obtenir des tarifs sur le volume.

3. Utiliser des produits jetables pour le nettoyage des petits accessoires : s’il n’y a pas de solution idéale, celle-ci canalise les déchets et limite les émissions de COV.

4. Veiller au tri des déchets : Chiffons, réglettes de mélange et autres supports souillés sont à jeter avec les déchets dangereux plutôt que ménagers.

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.algerie-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

Rechange Maghreb, Le Mag’ : un programme à couper le souffle !

La contrefaçon vue par les organisateurs de salons Chaque Année,...

TMD FRICTION CÉLÈBRE LES 100 ANS DE BENDIX

TMD Friction célèbre le 100ème anniversaire de sa marque...

Naftal désigné pour gérer la production et la distribution des lubrifiants en Algérie

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a...

Automotive Academy s’ancre dans le paysage de la formation professionnelle

Avec le retour de l’importation de véhicules de plusieurs...