Dilmi, une grande famille de la pièce !

Dilmi, une grande famille de la pièce !

Implantée à Ain M’Lila, Alger ou encore Oran, la Sarl Dilmi Abdelghani n’est qu’un maillon d’une saga familiale de la pièce de rechange. Abdelghani Dilmi nous en dit quelques mots.

Il a commencé il y a 18 ans dans la pièce de rechange puis s’est mis à l’importation 4 ans après. En fait, il vit depuis toujours dans la pièce comme une grande partie de la famille parce que c’est dans leur ADN. Lui s’est spécialisé dans la pièce pour véhicules Volkswagen et Peugeot qu’il connaît bien et dont il travaille les gammes en gros et en détail. C’est dans la région d’Ain M’Lila que Abdelghani Dilmi s’est forgé une solide réputation et a commencé à avoir des magasins de gros et de détail. Plusieurs, pour cerner le client en amont et en aval. Et pour étoffer son maillage, il a ouvert également deux magasins de gros à Alger et deux de détail, puis un à Oran (si nous avons tout suivi !). Il poursuit son déploiement avec un enthousiasme communicatif, parce qu’on sent qu’il est passionné. Il s’amuse même à préciser que « la famille fait aussi du PL et du VL et des pièces pour d’autres marques ». Autrement dit, Dilmi est un sésame de la pièce détachée et de l’après-vente automobile en général..

Des fournisseurs européens 

Lorsqu’on demande à Abdelghani Dilmi quels sont ses fournisseurs, il répond : « je m’approvisionne essentiellement auprès de fournisseurs européens comme Soeximex en France ou ATQ en Allemagne. Sinon, Sarl Dilmi Abdelghani comprend de nombreux fournisseurs en Pologne et quelques-uns en Turquie, dont German Tech (un de leurs principaux fournisseurs) pour ne citer que ceux-là. Rappelons que les établissements DGH (Dilmi Abdelghani) ont obtenu le prix du « Best Bosch Extra Member » en 2016. Si la société s’est spécialisée dans la pièce détachée, on peut cependant découvrir dans le groupe familial les spécialistes batteries, ceux du pneumatique etc. Aucun secteur n’échappe à la grande famille, un bonheur pour les clients ! On aurait bien voulu les voir sur Equip Auto Alger mais la Covid-19 a refroidi leurs ardeurs. Ils seront sans doute là comme visiteurs nous assure Abdelghani Dilmi.

Un marché morne

Pour Abdelghani Dilmi, même s’ils ont prodigué tous leurs efforts à tenir le coup pendant la pandémie, le marché s’avère très difficile. En cause, certes, les problèmes liés à l’épidémie, la baisse de l’utilisation des véhicules, la question des approvisionnements mais pas seulement. Les dernières réglementations pèsent, en effet, lourdement sur l’activité. Pour Abdelghani Dilmi, lorsqu’ils commandaient pour 12 millions d’euros de marchandises par an, en 2019, aujourd’hui, ils n’en commandent que pour 4 millions d’euros (Hypothèse de travail). Un effondrement qu’il espère passager ! Mais la famille Dilmi est pleine de ressources et d’énergie et devrait faire encore une fois le bonheur des professionnels de la pièce !

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.