« Le matériel parle de lui-même »

Date:

On avait vu Réda Boukhobza quelques semaines avant Equip Auto, un chef d’entreprise plutôt inquiet quant à l’avenir, au regard du manque de produits et équipements à proposer. Malgré cela, le patron de T.E.G. avait décidé de sauter le pas une fois de plus, en exposant sur la manifestation professionnelle de l’année et bien lui en a pris. Sans recevoir tout ce qu’il avait en commande, il a disposé de commandes suffisantes pour assurer le salon et promettre des produits et équipements à ses clients et aux prospects attirés par la qualité des produits comme il nous le dit en quelques mots : « Nous accueillons beaucoup de gens intéressés, des professionnels que nous connaissons déjà et aussi des nouveaux clients qui viennent pour leurs centres de contrôle technique et recherchent Maha. Cette marque est synonyme d’extrême qualité et donc de tranquillité pour ceux qui l’utilisent. Ce sont les professionnels qui en font l’éloge. J’avoue que l’intérêt des visiteurs pour nos équipements nous confortent dans nos choix et je ne regrette pas d’avoir pris la décision de venir cette année malgré une situation délicate. Nous sommes entrés au salon avec un petit pincement au cœur et on ne regrette pas d’être venus tout en espérant avoir de bonnes nouvelles du côté d’ALGEX. Les visiteurs nous confirment ce dont nous nous doutions : ils connaissent la situation et les problèmes d’approvisionnement que tout le monde connaît, ce qui facilite les échanges. » Et il faut reconnaître que le stand ne manquait pas d’allure avec un très grand TEG surmontant l’ensemble, comme la revendication d’un statut de professionnels reconnus.

Le contrôle technique repart

Pour T.E.G., c’est indéniable, les visiteurs souhaitant équiper leur premier centre de contrôle technique ou leur nouveau centre étaient plus ombreux qu’à l’accoutumée, si l’on se réfère aux dernières années Covid. « Beaucoup de personnes ayant obtenu leur agrément viennent sur notre stand et nous demandent de la qualité. Notre réputation et notre expérience sont connus, et les professionnels, même ceux qui débutent dans cette activité, recherchent la qualité qui est signée Maha et T.E.G. Pour eux, c’est l’assurance d’être tranquilles et de pouvoir travailler. Même au ministère, on s’est rendu compte qu’ils poussaient les professionnels à s’équiper avec des produits de qualité et à s’appuyer sur des innovations mondiales. J’ajoute que nous avons la chance d’être entourés par nos fournisseurs qui sont venus nous soutenir »

Les concessionnaires reviennent

Autre constat d’importance, suite à l’ouverture du marché aux véhicules de moins de trois ans, les premiers concessionnaires à avoir obtenu les agréments commencent à retourner s’équiper en outils et équipements d’atelier. Sans avoir abandonné l’après-vente, ils n’avaient pas pour autant cherché à se doter des derniers équipements faute de volumes permettant de les rentabiliser. Aujourd’hui, une page se tourne et « l’on voit les concessionnaires tourner pour repérer les nouveaux équipements en vue de futures acquisitions. Ils viennent là encore vers la qualité et cela me satisfait que, pour leurs nouveaux ateliers, ils n’hésitent pas à se munir de bons outils. Ils savent où chercher la qualité et cela fait plaisir, c’est le résultat d’un travail accompli depuis plus de 20 ans. Les gens viennent vous voir parce que vous avez de bons produits, c’est aussi simple que cela » commente Réda Boukhobza qui ajoute : « et il ne faut pas oublier non plus le SAV qui vient épauler la qualité dans le choix des clients pour T.E.G ».

Du côté des outils de diagnostic, la demande reste timide mais elle existe et Réda Boukhobza se félicite d’avoir opté pour les outils Texa qui donnent entière satisfaction aux clients. Parce qu’il faut le mentionner, le patron de T.E.G. ne court pas après la collection de marques, mais dédie une marque ou deux à chaque équipement. De la même façon, il affecte un commercial « spécialiste » à chaque famille : « Je mets chaque collaborateur sur une marque, l’un s’occupe du CT et il est seul, un autre est sur la géométrie, un troisième sur l’outil de diagnostic, un sur Hazet, etc. » Pour conclure, Réda Boukhobza aura ces quelques mots : « Le matériel parle de lui-même » ! Dont acte.

hd

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.algerie-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

Automotive Academy s’ancre dans le paysage de la formation professionnelle

Avec le retour de l’importation de véhicules de plusieurs...

EQUIP AUTO ALGER : C’est parti !

Suite à une modification de planning de la SAFEX...

SIVEHA, nouveau salon de l’auto à ORAN

1ère édition du salon des véhicules thermiques, électriques et...

30 demandes d’installation d’usines reçues !

Selon APS, Algérie Presse Service, que nous citons intégralement :« Trente...