Weinmann révolutionne le monde la cabine de peinture

Weinmann révolutionne le monde la cabine de peinture

Le fabricant français de cabines et d’équipements dédiés à la carrosserie, Weinmann, a révélé en toute transparence les innovations technologiques qu’il apporte au secteur et en fait profiter les jeunes apprenants dans un processus peu banal.

Invitée par Weinmann, à la notoriété affirmée en Europe, pour découvrir la toute dernière cabine de peinture en exclusivité, la Crystal Vision, une cabine installée dans un CFA (Centre de Formation des Apprentis), l’équipe d’Algérie Rechange a découvert plus qu’une exposition ou un projet pédagogique : elle a surtout vu une prodigieuse avancée de la technologie dans le secteur de la carrosserie. Une avancée qui ne s’exonère pas, cependant, de l’affirmation de préceptes fondamentaux : apprendre à travailler proprement, à ranger ses espaces de travail, à organiser son temps et ses déplacements, à développer la productivité et à améliorer la qualité de la tâche dans un environnement sain et protecteur des professionnels. Cela fait beaucoup, certes, mais lorsque c’est la technologie qui pilote, cela devient un plaisir d’artiste. Mais revenons à l’origine. A l’origine, donc, un projet d’accompagnement des jeunes, futurs carrossiers, au cœur même de leur établissement, un CFA (Centre de Formation des Apprentis), soutenu par la Région des Hauts de France ou comment donner envie aux jeunes de pratiquer ce métier de carrossier ! Un objectif cher à tous les pédagogues d’aujourd’hui, en Europe comme en Algérie où cette expérience mériterait de voir le jour. Le métier de carrossier a changé, encore faut-il le faire savoir et montrer comment il peut être enthousiasmant. Weinmann a relevé le défi en participant au projet depuis la conception du bâtiment même qui devait enserrer la cabine de peinture, mais aussi les aires de préparation, de haute technologie, de composition des peintures, etc. Un bâtiment entier consacré à l’exercice du métier avec les tout derniers outils, réunis autour et dans une cabine de peinture totalement vitrée : une vitrine de technologies qui s’offre aux yeux de tous. Une cabine vitrée qui permet, aussi, aux jeunes de suivre en direct, tout autour, un professionnel effectuer une opération délicate ou basique.

La transparence, un objectif pédagogique voire plus…

Comme le précise Nicolas Bruner, Project Manager de Weinmann, « il ne s’agit pas de fabriquer toutes nos cabines vitrées parce que cela n’aurait pas de sens. En l’occurrence, nous avons répondu à une demande pédagogique de pouvoir travailler et enseigner de façon partagée. La cabine a été placée au centre du bâtiment pour offrir le plus de visibilité aux élèves sur les opérations de carrosserie peinture, mais aussi de leur présenter les dernières technologies en matière d’économie d’énergie, de respect de l’environnement, d’ergonomie de postes, et de protection des carrossiers. La création de cette cabine vitrée nous a obligés à revoir tous les éléments de structure tout en apportant de nouveaux systèmes d’économie d’énergie (systèmes d’échangeur) : Il a fallu 6 mois à presque deux personnes pour la concevoir ! Il nous est arrivé également de livrer en concessions automobiles une cabine avec un côté totalement vitré, servant à monter aux clients de la concession comment on prend grand soin de son véhicule. » Dans le prolongement de ces propos, André Courtois le P-dg de Weinmann a souligné la différence de perception de l’acte de carrosserie. En effet, dans le temps (Weinmann existe depuis 1967 et André Courtois affiche quelques dizaines d’expérience dans le secteur) « les cabines de peinture étaient reléguées au fond de l’atelier alors qu’aujourd’hui on n’hésite plus à les mettre carrément à l’accueil, à l’entrée de l’atelier. Cela montre le nouvel intérêt que l’on porte à ce métier et à sa bonne exécution. Il faut préciser également, que pour répondre aux besoins en carrosserie peinture des véhicules d’aujourd’hui, un carrossier doit investir dans des équipements très technologiques, performants et donc forcément coûteux. Il faut donc oublier la multiplication de petites carrosseries un peu partout pour se concentrer sur l’établissement d’un atelier très équipé, très bien conçu pour accueillir de nombreux véhicules dans un espace productif. »

Economies d’énergie, productivité, et respect de l’environnement

Cette nouvelle cabine comprend tous les équipements de dernière technologie pour économiser l’énergie. A commencer par le système EcoVario (exclusivité Weinmann) qui permet de ne consommer de l’énergie que lorsqu’on en a besoin : « En phase peinture, l’air neuf est apporté de l’extérieur préfiltré, chauffé à travers le brûleur, diffusé de manière homogène dans la cabine avant d’être rejeté vers l’extérieur. La pulvérisation de produits de peinture représente en moyenne 30 % du temps global d’un cycle de pistolage. Le reste du temps est utilisé à la préparation des supports ainsi qu’à la préparation et à l’évaporation des produits. Durant toutes ces phases où le peintre ne pulvérise pas de produit, le système EcoVario agit automatiquement sur la ventilation et le brûleur de la cabine en réduisant jusqu’à 70 % la consommation d’énergie. » Ajoutons que tout cela est automatisé et évite aux peintres de devoir intervenir en fonction de ses actions. Un boîtier extérieur à la cabine (interface offrant régulateur de température, de temps de séchage, manomètre de surpression vérifiant le bon équilibre aéraulique de la cabine…) permet de régler le soufflage et l’extraction et définit exactement également la surpression nécessaire à l’intérieur de la cabine (pour éviter toutes les poussières) le démarrage de la cabine étant automatique lors de l’ouverture de la porte d’accès du véhicule, ce qui protège l’espace intérieur contre les poussières de l’atelier. En fait, l’extraction de tout ce qui est nocif, des poussières de tous types est permanent : « On souffle toujours plus que ce qu’on extrait ». L’air arrive par des conduites extérieures placées sous la dalle de béton (et apparaissant sous les caillebotis), il est préfiltré, chauffé à la température enregistrée sur le tableau de commande. L’air chaud est pulsé avant d’être diffusé de manière homogène à travers les filtres du plafond (filtres dernière génération à 600 heures d’autonomie). Par ailleurs, un système ingénieux d’échanges de flux d’air vient encore abaisser la déperdition d’énergie. Les flux d’air se croisent dans des conduites séparées guidées par des ailettes. Ce qui permet d’économiser les besoins en chaleur du brûleur.

Quant aux équipements plus mécaniques, on notera l’ajout d’une table élévatrice à la conception, là aussi astucieuse. Autant elle permet de faire monter le véhicule à hauteur d’homme pour faciliter le travail du peintre sur les parties basses du véhicule, autant elle agit de manière inverse en s’enfonçant dans le sol autorisant des opérations plus aisées sur le toit du véhicule.

De la haute technologie à tous les niveaux

En dehors de la place réservé à la cabine, le bâtiment a été conçu pour que les jeunes – ou les professionnels – suivent le parcours complet du process de la réparation, préparation et peinture en disposant des meilleurs outils. Ainsi, pouvons-nous nous arrêter sur l’aire Haute Technicité qui va bientôt être indispensable pour s’occuper des véhicules les plus récents. Dans cette aire, où sont effectués tous les travaux du marbre (et oui, il revient à la mode même si on est plus axé sur du contrôle de points de mesure) sont aussi traitées les découpes de tôle, on trouve « une centrale d’aspiration mixte qui permet d’aspirer en toute tranquillité les deux types de poussières de métaux, acier et aluminium, séparément. Un piège à étincelles avec à son extrémité un embout spécifique où seuls les conduits d’aspiration requis peuvent être raccordés accroît la sécurité de l’ensemble. C’est extrêmement important parce qu’aspirer les deux en même temps peut provoquer des explosions sévères » précise Benoît Mayet, expert en carrosserie chez Weinmann, « Les constructeurs, en outre, exigent de travailler sur des zones extrêmement propres pour tout ce qui est nouveaux types de matériaux et techniques d’assemblage. Ils donnent leur cahier des charges : ce sont eux qui indiquent quels outils on doit avoir pour intervenir sur tel matériau composite ». Un autre système d’aspiration pour le travail sur l’acier se met en route dès l’utilisation des outils. Tout étant automatisé, l’oubli est n’est pas de mise et sur tous les postes de travail même pour la préparation de peinture, des systèmes d’aspiration équipent les aires.

Color Concept

Du côté de la préparation peinture, là encore Weinmann innove avec le Color Concept, une aire de préparation peinture conçue comme une cabine avec ses systèmes d’aspiration jusque dans les poubelles ! Ou « comment travailler dans un environnement sain et propre pour l’opérateur comme pour la peinture, » précise Lorenzo Iacobucci qui ajoute : « Nous travaillons avec des produits qu’il est bon de ne pas aspirer en permanence, c’est pourquoi, des tables de pesée aux poubelles, toutes les poussières et produits sont aspirés pendant que l’opérateur travaille. En outre, nous avons mis des bacs de rétention au cas où de la peinture tomberait… A noter aussi que dans la colorimétrie, on a dissocié la partie peinture et la partie nettoyage des pistolets de manière à éviter toute projection, toute salissure ». Non loin, d’autres aires de préparation révèlent encore le système d’échangeur de chaleur, où l’air arrivant croise l’air sortant sans se mélanger mais en faisant profiter l’air chaud de l’autre conduit et en économisant de ce fait le brûleur.

Il est difficile de détailler tout ce qui a été apporté dans la réalisation de cet atelier vitrine, il conviendra de retenir que cette « exposition » des dernières technologies a été rendue possible parce que Weinmann est un concepteur fabricant, concevant du sur-mesure dans son usine française. Une exposition qui devrait donner du goût aux élèves et des envires aux carrossiers et formateurs du secteur de la carrosserie peinture. Nous reviendrons dans un prochain numéro sur le « One Day Repair », une cabine compacte, économique, propre, efficace, associant deux postes de travail dans un même espace.

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.