T.E.G. Travailler par passion de la qualité

T.E.G. Travailler par passion de la qualité

Régi par un seul mot, la qualité, sous toutes ses formes et déclinaisons, TEG ou Technique Equipement de Garage, s’est fait un inom dans l’équipement de garage des centres de contrôle technique et dans les établissements automobiles les plus exigeants, des petits ateliers très pointus aux constructeurs automobiles.

Lorsqu’on arrive sur le site de TEG d’Alger, rien ne nous indique que nous allons découvrir l’un des acteurs majeurs de l’équipement de garage premium. On sent tout de suite que la priorité ne se porte pas sur le clinquant, le brillant, le m’as-tu vu, mais bien sur d’autres valeurs, moins voyantes mais bien plus efficaces. A l’image et respectueuses de celles qui ont présidé à la fondation de l’établissement au début des années 2000. En effet, TEG est né de la complicité de trois jeunes passionnés de la HI-tech, qui ont cru à leurs capacités de réussir en s’unissant et partagé les mêmes sujets d’intérêt, les mêmes attachements à la saveur du travail bien fait, au challenge, à l’effort accompli. Réda Boukhobza, Ounadi Mahdi, Tasfaouat Abdeldjabbar, trois hommes d’affaires, dont un ingénieur en génie mécanique, qui se lancent dans l’aventure peu avant que le contrôle technique ne leur permette de consacrer leur ambition à un niveau beaucoup plus important. « Le contrôle technique a été notre cheval de bataille et c’est avec lui que nous sommes devenus les représentants des leaders mondiaux de l’équipement, Maha et Hazet », commente Réda Boukhobza, gérant de TEG, avant de préciser : « Nous avons commencé à travailler avec des équipementiers allemands, ce qui n’était pas une tâche facile, vu nos tarifs par rapport à la concurrence. Cependant, dès le départ, nous avons voulu promouvoir la qualité et être tranquille pour les dix ans à venir, au moins. Nous et surtout nos clients que nous voulions fidéliser, notre devise était de proposer le meilleur rapport qualité/prix ». Un choix judicieux puisque la marque Maha, qui était la plus chère et a priori la plus difficilement accessible sur le marché, est devenue la marque leader dans les centres de contrôle technique, ou comment faire des économies en réalisant le bon investissement à la base ! De fait, rappelle Khaled Medaouar, directeur commercial et marketing, « 35 % des centres de contrôle technique en Algérie sont équipés en Maha ». CQFD

Des produits et des marques irréprochables

Lorsque le contrôle technique a été établi, TEG bénéficie déjà d’une réputation de savoir-faire, de rigueur et de qualité. C’est ainsi que les relations se sont renforcées avec Maha pour une représentation durable de cette marque leader allemande. Le portefeuille produits de Maha se veut déjà très important : bancs d’essai de freinage, de suspension, appareils de réglage des phares mais aussi équipements de levage, ponts élévateurs, pour ne citer que ceux-là : de quoi équiper, complètement, un centre de contrôle technique. Ou presque. Car les clients demandent une solution complète, que ce soit dans le domaine du contrôle technique ou autres. C’est alors que TEG décide de s’ouvrir à l’outillage en sélectionnant, là encore, l’un des premiers dans sa catégorie, à savoir, l’allemand Hazet, « des outillages choisis par tous les constructeurs automobiles », nous précise-on encore. Puis c’est autour du lavage d’entrer dans le portfolio de TEG, avec la marque Christ (Christ Wash System), encore un leader dans son domaine, encore un allemand… « Nous avions sélectionné trois fournisseurs allemands premium et, pour pouvoir pénétrer et s’imposer sur notre marché », apprend-on encore. De nouveau, TEG a su aller dans le bon sens puisque le secteur du lavage a évolué avec le rajeunissement et l’explosion du parc automobile : « Le lavage s’est révélé un créneau très important parce que nous avons assisté à un changement de mentalité, se traduisant par le passage du lavage manuel à l’automatique. Nous avons accompagné ce développement en faisant la promotion d’une gamme de portiques robustes et innovants avec ou sans contact, pour arriver à des concepts de lavage en self-service. Nous présenterons aussi d’autres nouveautés sur Equip Auto, prochainement. »

Une politique de sélection

En réalité, peu de marques composent le portefeuille de TEG, par choix, par politique de service également. « Nous avons des clients exigeants et nous voulons le meilleur pour eux. Dans chaque segment, nous privilégions une seule marque par secteur d’activité. Nous avons nos marques et nous les représentons dans leur globalité. Par exemple, nous avons sélectionné Texa Italie pour la climatisation et le diagnostic et nous distribuons tous leurs produits. On nous demande souvent de prendre d’autres produits notamment dans le segment de la tôlerie, mais nous ne le faisons pas parce que nous voulons pouvoir assurer le développement optimal de ceux que nous avons déjà, et aussi parfois parce que nous n’avons pas forcément trouvé le fournisseur que nous souhaitions qui s’adapte à notre stratégie de mieux offrir pour fidéliser. En effet, nous sélectionnons aussi nos fournisseurs pour atteindre nos objectifs, pour faire un bon travail, pas seulement pour nous faire de la publicité. Nous formons en quelque sorte une famille avec nos fournisseurs et clients dans le cadre d’un partenariat. Chacun apporte un plus, l’équipementier et nous. C’est ainsi que nous orientons nos fournisseurs à adapter leurs produits en fonction des réels besoins de nos clients. C’est comme cela qu’on instaure la confiance entre le fournisseur et les clients. Cela s’applique également dans le conseil. Si je vois qu’un tunnel de lavage n’est pas indiqué pour l’espace qui lui est dévolu, je vais vendre un portique a la place, alors que j’ai plus intérêt à vendre le tunnel, mais au bout du compte, le client sera déçu, et la confiance sera rompue. » commente Réda Boukhobza.

Le service, la clé du succès et de la pérennité

Dans le commerce de l’équipement de garage, l’outil de travail des professionnels de la réparation, de contrôle ou de la maintenance, le nerf de la guerre consiste à ce qu’il n’y ait pas d’interruption longue dans l’utilisation de l’outil. En clair,qu’en cas de panne, un technicien soit sur place très vite et qu’il dispose des pièces de rechange ou d’équipements de remplacement. Fort de ce constat, TEG a travaillé sur le volet du service après-vente, la formation du personnel, la logistique et la proximité de manière à répondre à sa clientèle. « Pour assurer une prestation de qualité, il faut un bon produit et un bon SAV », commentent les dirigeants de TEG, qui ajoutent : « Le SAV est essentiel dans notre métier et nous l’avons voulu de qualité en mettant le nombre de personnes (plus de 30 personnes sont réparties entre le service commercial et le service technique – ce dernier qui détient les 2/3, et en qualifiant ces personnes. Elles sont formées en permanence et sont spécialisées dans leur secteur (équipement de garage, contrôle technique, portiques de lavage ou climatisation et diagnostic). Nous bénéficions des formations des fournisseurs soit de manière périodique comme avec Texa, soit selon les besoins et la sortie des nouveaux matériels. Par ricochets, nos techniciens deviennent, chez nos clients, nos meilleurs formateurs en allant installer le matériel pour sa mise en service, en effectuant les opérations de maintenance et de SAV. Nous appelons régulièrement nos clients parce qu’il est important de vérifier que tout soit aux normes. Le service après-vente, c’est ce qui nous fait vivre, nous visons toujours le futur, la fidélisation devenant à la fois essentielle et naturelle. » La position de TEG sur le marché étant forte, la maison peut sélectionner ses clients afin de tisser cette relation de confiance nécessaire à un travail de qualité selon un proverbe qu’ils aiment citer : « Si tu veux tout avoir, tu vas tout laisser ».

« Si tu veux tout avoir, tu vas tout laisser »

Un proverbe volontiers stratégique, puisque TEG limite le nombre de ses fournisseurs et de ses gammes pour se perfectionner, sélectionne ses clients et ne va pas au-delà de ce qu’ils ne pourraient pas bien servir, et ne diversifie pas ses activités pour que les techniciens puissent assurer la maintenance tout au long de l’année et qu’il y ait toujours la possibilité de « jouer au pompier » quand un client a véritablement besoin d’être aidé. Cela n’empêche pas d’avoir un nombre conséquent de clients servis par les deux succursales d’Alger et d’Oran, à commencer par les 140 centres de contrôle technique, dont ils s’occupent à longueur d’année, puis des principales marques des constructeurs, Audi, Seat, BMW, Mercedes, Kia, Peugeot, Renault, etc., des entreprises de lubrifiants comme Naftal, Total ou Petroser, et bien sûr des grands garages comme des petits ateliers sur tout le territoire national. Et rien n’est jamais assuré comme on ne manque pas de nous le rappeler, « le marché de l’équipement de garage n’est pas stable, et beaucoup d’ateliers sont encore sous-équipés. L’évolution de l’automobile nous oblige à être accompagné des meilleurs fournisseurs pour pouvoir suivre et assurer nos clients de pouvoir intervenir sur les véhicules nouveaux qui vont voir le jour. Il faut qu’on puisse anticiper afin d’être toujours le partenaire qui offre des solutions clés en mains quoi qu’il arrive. Cela joue également sur les stocks. Je connais la pièce d’usure sur tous les équipements que je propose et j’ai en stock toutes ces pièces d’usure. Un industriel fait en sorte que son usine ne s’arrête pas, donc nous devons avoir les consommables, les pièces d’usure dont il peut avoir besoin. »

Nous voilà rassurés et impatients, également, parce que TEG devrait présenter un nouveau fournisseur américain de renommé mondial sur Equip Auto Alger. Compte tenu de ce que l’on vient de voir, ce sera un réel événement !

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.