Première moto électrique volante : la LMV 496

Première moto électrique volante : la LMV 496

NTN-SNR présente avec le constructeur automobile français Lazareth la première moto électrique volante au monde, la LMV 496. 

Pour la troisième fois, un projet innovant réunit les deux sociétés de la région Rhône-Alpes. Le défi ? Concevoir et fabriquer une moto capable de voler. Les roues se déploient et les turbines montées au centre de celles-ci permettent à la moto de décoller.  NTN-SNR a relevé le challenge d’une conception du montage de roue qui permette la rotation du bras de suspension et l’intégration de quatre réacteurs au centre des roues. C’est lors de la soirée anniversaire des 20 ans de Lazareth, le 31 janvier dernier à Annecy-le-vieux (74) que cette exclusivité mondiale a été dévoilée.

Un projet d’exception, un défi technique : la LMV 496

A l’occasion de ses 20 ans, le constructeur automobile Lazareth se lance un défi fou et jamais réalisé. Il décide de fabriquer la première moto électrique volante, la LMV 496. Pour l’accompagner dans son projet technique, Ludovic Lazareth fait naturellement appel à NTN-SNR. Le développement de cette innovation nécessite de revoir toute la conception des roues, celle des roulements et de proposer une solution intégrée. Il s’agit d’une moto électrique pendulaire dont les deux roues avant et arrière sont jumelées. La moto roule, puis les roues se déploient selon une cinématique bien précise et décolle grâce à quatre turbines intégrées au centre de chacune des roues. La contribution et l’implication des équipes NTN-SNR sur ce projet sont fortes. Durant trois mois, un ingénieur d’application et un concepteur ont planché sur le sujet. Débute ensuite la phase de réalisation, début décembre 2018, l’ensemble des quatre roulements sont livrés à la société Lazareth. L’enjeu pour NTN-SNR et Lazareth est de placer les turbines des réacteurs au centre de la roue ; espace initialement prévu pour les roulements. Vincent POURROY SOLARI, Responsable Innovation NTN-SNR explique : « Lazareth nous a fourni la maquette et les fichiers 3D du châssis de la moto volante. A partir de ces éléments, nous avons réalisé l’étude et la conception des moyeux roue, des roulements de roue, des supports des turbines, des supports de roue, ainsi que sur les articulations des bras pour la mise à plat des roues au moment du décollage. Le principal challenge a été de réduire la masse pour permettre à la poussée des quatre turbines de faire décoller la moto, tout en laissant la place à la turbine au centre de la roue ».

Les conditions météorologiques et une turbine récalcitrante ont empêché la moto de décoller complètement mais le challenge technologique a été atteint, et la moto sait voler ! Algérie Rechange vous présente ses photos et les illustrations d’autres modèles dont celui qui a permis à NTN-SNR de présenter sa technologie moteur-roue en action sur un tricycle sportif, le E-Wazuma, équipé de deux moteurs-roue électriques de 30KW sur chacune des roues arrière jumelées. Plaisir des yeux.

Réagir

Your email address will not be published.