Nouveau ministre de l’industrie et des mines, Youcef Yousfi

Nouveau ministre de l’industrie et des mines, Youcef Yousfi

Trois remaniements au Ministère de l’Industrie et des Mines en Algérie en 2017

L’industrie automobile en Algérie n’est pas encore prête à en découdre avec le défilé de trois ministres en 2017. Les investisseurs ne savent plus à quel saint se vouer, malgré le potentiel de sous-traitance en Algérie.  Dès son installation, au mois de Mai, Monsieur Mahdjoub Yebda, sous le gouvernement de Monsieur Tebboune, a remis en question le dispositif Skd et Ckd, tel que mis en place par son prédécesseur, Abdeslam Bouchouareb du gouvernement de Abdelmalek Sellal. A peine Mahdjoub Yebda,  a-il pu chauffer son siège, qu’il s’est vu remplacer, en moins de 3 mois, par  Youcef Yousfi qui lui succède dans le nouveau gouvernement d’Ouyahia, installé le 15 aout.  Avant de se faire remplacer, Mahdjoub Yebda, a juste eu le temps de faire le bilan des trois dernières années d’investissements dans la filière automobile dans le cadre du dispositif SKD et CKD qu’il a jugé négatif et coûteux au trésor public.

Dans une déclaration datant du 31 juillet dernier, le ministre avait exprimé ses intentions de revoir en profondeur la politique des avantages fiscaux accordés dans ce cadre. Il avait estimé un manque à gagner dû à l’application de ce régime de plus 40 milliards de DA pour l’année 2016, et à plus de 27 milliards de DA pour l’année 2015 et de 20 milliards de dinars en matière de droits de douanes, rien que sur les cinq premiers de l’année en cours. Remaniement oblige, Mahdjoub Yebda ne pourra pas conduire les nouvelles réformes, ou même remettre en cause ce qui a été fait sous l’ère de son prédécesseur Abdeslam Bouchareb. La situation du secteur n’est pas pour autant claire pour la filière automobile, le nouveau locataire connu dans le secteur de l’industrie des hydrocarbures accordera t’-il de l’importance au secteur de l’automobile ou non ? Une chose est sûre, à la lecture de sa 1ère déclaration lors de son installation, Monsieur Yousfi avait annoncé, à propos  de l’industrie automobile, que ce serait  l’un des secteurs à examiner et que l’intégration serait l’objectif fondamental pour reprendre l’essentiel de son propos.

Karima Alylatène

Réagir

Your email address will not be published.