Groupauto Maghreb : des professionnels de talent unis !

Groupauto Maghreb : des professionnels de talent unis !

Le groupe d’importateurs distributeurs de pièces de rechange qui constituent Groupauto Maghreb se respectent et s’estiment. Ils ont répondu présent à l’appel d’Hichem Bouzidi, aussi président de l’AOE, Association Opérateur Economique, pour tenter l’aventure Groupauto. Présentation.

Mourad Azri, Auto West Diesel

Très exclusif dans l’âme, Mourad Azri, rejoignant le groupe de Groupauto Maghreb avait de quoi surprendre. A l’écouter, on comprend mieux ses motivations : « J’ai toujours travaillé des marques qui me confiaient l’exclusivité et cela fonctionne plutôt bien. Nous observons une croissance régulière de notre activité malgré une conjoncture parfois difficile. Cependant, il faut regarder vers l’avenir et il me semble important de pouvoir saisir des opportunités que je n’aurais pas en restant seul. Certes, au départ, j’ai rejoint le groupe par amitié pour Hichem Bouzidi, puis je me suis aperçu qu’on pouvait beaucoup, de choses tous ensemble et pas seulement au niveau de la commercialisation de la pièce. On parle beaucoup de sous-traitance industrielle et dans les marques amenées par Groupauto International, par exemple, il y a sûrement des équipementiers qui souhaiteraient participer à un projet commun de fabrication d’usine. En étant partenaires, à plusieurs, le projet peut devenir réalité en peu de temps. La capacité et les moyens de plusieurs distributeurs nous permettraient de monter une usine reconnue aussi mondialement, de faire des affaires tout simplement ».

Yazid Arar, GM Auto

Spécialiste de la carrosserie, Yazid Arar détonne un peu dans un groupement de professionnels de la pièce mécanique, et pourtant… Son adhésion au groupe est assez singulière dans le sens où ce spécialiste, habitué à travailler seul, se montre séduit par l’attrait du groupe, de l’esprit de groupe. « Un groupe de professionnels algériens, des gens très professionnels qui sont installés depuis longtemps et qui ont envie de travailler ensemble, je trouve cela très bien. Je peux faire beaucoup de choses mais souvent le manque de temps m’empêche de réaliser mes projets. Et aussi le fait de ne pas pouvoir confronter mes idées. Dans ce groupe que j’espère voir fonctionner rapidement, dès que toutes les démarches seront effectuées (comme il y a des partenaires étrangers, cela prend toujours un peu plus de temps) chacun amène ses idées et c’est cela le plus important. Pour moi, c’est aussi une opportunité de diversifier mon activité en me lançant dans la mécanique, un domaine nouveau pour moi mais qui s’inscrit dans la dynamique du groupe. »

Mohamed Cheikh, C&F

Pour C&F, rejoindre Groupauto Maghreb, c’est d’abord créer Groupauto Maghreb, une entité » nouvelle, et c’est rejoindre un groupement en tant que groupe constitué. « C’est notre principale motivation, cette création. Bien sûr, il y a les cartes, les marques qui sont amenées par Groupauto Maghreb, mais il y a surtout des promesses sous-jacentes de ce que l’on pourrait faire avec cet outil comme aller dans le sens de la fabrication de pièces, par exemple. Pour Mohamed Cheikh qui démarre avec une nouvelle société, c’est aussi parier sur l’avenir, même si son père Ouassini Cheikh, qui se dit quasi en retraite, s’avère toujours un conseiller sûr, une aide précieuse pour appréhender le marché.

Abdelghani Dehiel, Siproa 

« On s’accroche », voilà ce que répond Abdelghani Dehiel lorsqu’on lui demande si Siproa se porte bien, et il faut traduire par « ça va très bien ! ». Parce qu’Abdelghani Dehiel se veut un professionnel qui avance avec régularité, et aussi, en étant respectueux de la tradition, de la qualité des pèces, certes et également, et surtout des relations. C’est cela qui l’a convaincu de rejoindre le groupe de Groupauto Maghreb, parce qu’il a confiance en Robert Perrin Objois, « Un historique, quelqu’un en qui j’ai totalement confiance. C’est un homme très honnête et lorsque nous nous sommes rencontrés dans le cadre d’une réunion, nous avons aussi découvert que le portefeuille produits proposés par Groupauto Maghreb se révélait très intéressant. Nous sommes vraiment motivés pour créer quelque chose de sérieux, de concret. Nous avons des attentes et le programme défini pour y arriver semble bien construit, c’est un vrai programme. Il n’y a pas si longtemps, j’ai assisté à une réunion d’un autre groupement et je n’ai pas du tout été séduit ni même intéressé par ce qui était proposé. Avec Robert, en qui j’ai confiance, beaucoup de points qu’il a amenés, les cartes qu’il a présentées, tout m’a paru attractif. Il nous reste à faire encore quelques efforts pour être prêts pour le lancement sur Equip Auto Alger. »

Bouali Ouassini, Soip Auto

« La société Soip Auto se porte bien, nous poursuivons notre chemin et nous n’avons pas d’actualité en particulier, si ce n’est le rapprochement avec Groupauto Maghreb !» commente Bouadi Ouassini. Les raisons de son intérêt : « Nous voyons que le marché, que les choses évoluent très vite et réclament la force d’un groupe. Il faut désormais un groupe pour pouvoir travailler. Aucun autre groupement ne nous a paru vraiment intéressant, et celui-ci par ses propositions et ses marques nous a interpellés. Notre objectif, vraiment, c’est de bénéficier de la force d’un groupe, d’un groupe d’achat à envergure internationale. »

Abdelkader Benamar, Sarl Abdallahi Fils

Honnêtement, la recherche de cartes, de marques nouvelles pour Abdelkader Benamar, ce n’est pas la priorité, et ce n’est pas ce qui a motivé son souhait de rejoindre Groupauto Maghreb et ce pour une raison bien simple. En effet, les 120 % et les 30 jours d’immobilisation imposés par la nouvelle loi ne poussent pas à multiplier le nombre de fournisseurs. Une raison économique simple. En revanche, l’idée de participer dans un groupe avec un projet constructif, d’avenir le séduit davantage. Pour l’heure, il s’agit de penser à l’implantation d’une usine de fabrication. Engagé dans l’Association Opérateur Economique dont son père est vice-président, Abdelkader Benamar envisage avec intérêt le projet « de faire quelque chose pour l’industrie pour l’Algérie. Le groupe peut ainsi faire de l’exportation et les clients sont déjà des partenaires. » En clair, pour Abdelkader, c’est le concept de créer qui apparait comme séduisant et différenciant.

Mohammed Zatout, Planète Auto

Bien connu de la profession, Mohammed Zatout, le gérant de Planète Auto a entendu parler du projet Groupauto Maghreb pour la première fois par Hichem Bouzidi. Conscient que rejoindre un grand groupe international de distribution est impératif aujourd’hui, il s’est naturellement intéressé aux promesses de développement qu’offrait l’adhésion à ce groupement, comme il nous l’explique : « Notre objectif consiste à élargir notre réseau de distribution national et d’investir, dans le futur, dans la fabrication de pièces de rechange pour viser le marché africain. Dans cet objectif, nous comptons sur le savoir-faire de nos partenaires dans le domaine de la distribution et dans celui de la formation en service après-vente de nos techniciens. Tout comme ce que nous faisons dans le cadre de l’Association  Opérateur Economique, le projet de Groupauto Maghreb s’inscrit dans la professionnalisation de la filière des métiers de la rechange. Et bien que nous ayons notre propre réseau de garages depuis 13 ans, nous nous intéressons à ce que peut proposer Groupauto International en termes de réseaux de garages. »

Propos recueillis par Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.