Groupauto Maghreb : le lancement

Groupauto Maghreb : le lancement

Interview exclusive de Hans Eisner Président et Directeur général de Group Auto Union International

Qu’est-ce qui vous a amené à lancer Groupauto Maghreb?

Nous avons été sollicités par de nombreuses demandes de distributeurs intéressés par l’image de notre groupe, sa culture, ainsi que la stabilité de son offre, sans cesse améliorée depuis des décennies.

Pourquoi cette région est-elle restée si longtemps en dehors de la zone de développement de Groupauto International ?

A cette époque, la réponse de notre groupe n’avait pas été considérée comme étant d’actualité. Le concept „Groupauto“ se basait essentiellement sur la volonté de coopérer avec des distributeurs actifs au niveau national, tandis que la conviction que des accords de partenariat feraient sens, n’a été établie que très récemment.

Quels sont vos objectifs pour Groupauto Maghreb, en termes d’adhérents, et par pays ?

Tisser un réseau structuré constitue notre premier objectif. Ce réseau est intéressé d’une part, par une large gamme de marques de premier rang et de qualité, fabriquées par des équipementiers de première monte et, d’autre part, par la transparence et la visibilité. La qualité de notre offre consiste en une gamme et une politique adaptées à chaque nouveau marché. Notre culture professionnelle à laquelle s’ajoute une grande adaptabilité aux particularités du marché, répond parfaitement aux besoins des acteurs de cette filière en pleine mutation.

Pourquoi avoir choisi Equip Auto Algérie pour lancer Groupauto Maghreb ?

Nous considérons qu’Equip Auto Algérie est la manifestation professionnelle la plus prestigieuse et la mieux adaptée pour annoncer notre projet.

Les groupements de distribution sont peu représentés en Afrique, comment expliquez-vous cette situation ?  La professionnalisation nécessaire de la filière est-elle à l’origine de l’évolution des comportements ?

Les spécificités de notre offre nous permettent, encore d’avantage aujourd’hui, de mieux adapter notre philosophie à chaque marché de ce grand continent. Les marchés ont besoin d’une structure pour permettre un travail de groupe et de la conviction qu’une coopération de plusieurs acteurs est un réel avantage concurrentiel.

De quels avantages les distributeurs algériens bénéficieront-ils en vous rejoignant ?

L’adhésion à Groupauto International offre non seulement un accès privilégié aux plus grands fournisseurs et marques, concepts d’ateliers et de marketing mais aussi aux applications télématiques avancées, aux possibilités de formations technique et commerciale et la possibilité d’échanger les expériences avec des collègues des marchés internationaux. Aussi, l’aspect financier en toute transparence est bien sûr important pour nos membres.

Comment vous démarquez-vous par rapport aux quelques groupements présents, comme Nexus ou Amerigo ?

Groupauto a 30 ans d’expérience dans la création de groupes nationaux et du développement d’affaires dans le domaine du service et de la réparation automobile, 30 ans de collaboration avec les équipementiers automobiles, avec 100 % de transparence pour les membres et fournisseurs : un réseau mondial de vrais distributeurs de pièces de rechange.

Groupauto Maghreb fera-t-elle la promotion d’une marque dite de distribution en plus des marques des grands équipementiers référencés par le groupement ?

L’intérêt principal est de développer les marques premium, mais dans certains cas, si le marché l’exige, avec l’accord de nos différents partenaires, Groupauto Maghreb pourrait envisager la promotion d’une MDD déjà reconnue dans certains pays.

Combien comptez-vous de membres déjà à ce jour ? 

Groupauto Maghreb compte 10 membres à ce jour. Mosuco Group (49 %) et 9 distributeurs algériens (51 %).

Qu’est-ce qui les a séduits, qu’attendent-ils de vous ?

La création d’un portefeuille fournisseurs, de supports marketing, la création d’un réseau de garages et la formation de tous types correspondent à des attentes des distributeurs de Groupauto Maghreb.

Dans votre programmation, progressez-vous géographiquement ?

Groupauto International est présent dans 65 pays et représenté par 37 organisations, et compte près de 1400 distributeurs. Notre activité couvre l’Europe, Les Amériques, La Chine ainsi que les marchés d’Asie Centrale. Par notre membre « GPC » – le plus grand distributeur mondial dans le domaine de la distribution des pièces de rechange automobile – nous sommes aussi présents en Australie et la Nouvelle Zélande.

Quel est le profil de distributeur que vous ciblez plus particulièrement ?

Quant au choix du distributeur dans le périmètre du Maghreb, notre choix s’orientera de préférence vers des sociétés familiales.

Quel sera le rôle de Mosuco Group ?

Mosuco est un actionnaire principal et le fédérateur de cette nouvelle organisation.

Quel sera le statut de Groupauto Maghreb?

Groupauto Maghreb est un « membre affilié » de Groupauto International.


Interview exclusive de Robert Perrin-Objois, Manager en relations internationales de Mosuco Group, détenteur de 49 % de Groupauto Maghreb

Un vrai retour aux premières amours, c’est ainsi qu’on pourrait qualifier la présence de Robert Perrin-Objois auprès des actionnaires de Groupauto Maghreb et notamment de la famille Bouzidi. En effet, à l’époque d’Accam, société de distribution de pièces détachées que dirigeait Robert Perrin-Objois, des liens d’amitié très étroits s’étaient tissés entre Hadj Ahmed Bouzidi et lui. Des relations qui ont perduré et se sont prolongées à tous les membres de la famille, dont Hichem Bouzidi, avec le lequel le projet de Groupauto Maghreb a été conçu. Comme nous l’explique Robert Perrin-Objois : « Ce projet me tenait à cœur à l’origine, compte tenu des affinités qu’entretenait Accam, il y a 45 ans, avec les acteurs du moment. C’est avec un grand plaisir que je viens en renfort auprès de la nouvelle génération, afin de promouvoir Groupauto Maghreb, un groupement dont l’objectif consiste à aider l’ensemble des acteurs algériens de cette filière de l’après-vente automobile, en lui apportant les plus grandes marques. A aider, également, les professionnels à se structurer de manière à répondre aux exigences de Groupauto International et également des acteurs nouveaux de cette filière ». Groupauto Maghreb s’avère donc bien plus qu’une centrale d’achat, ses ambitions s’avérant beaucoup plus larges, puisqu’elles s’inscrivent dans la professionnalisation du secteur. Robert Perrin-Objois l’évoque ainsi : « Ce projet de groupement peut étendre ainsi son activité au conditionnement et à la fabrication, et bien sûr, à l’export, comme le souhaite, d’ailleurs, le gouvernement, dans le cadre de la sous-traitance industrielle et de l’implantation de nouveaux sites industriels, en Algérie. »

Dix actionnaires

En plus de Mosuco Group, neuf actionnaires composent le capital de Groupauto Maghreb, un actionnariat de distributeurs de pièces algériens essentiellement oranais. Le groupement compte bien accueillir également les adhérents de toute l’Algérie souhaitant les rejoindre dans cette aventure et dans le respect de la charte interne. « Les projets de développement sont nombreux, nous confie Robert Perrin Objois, s’appuyant sur le savoir-faire de Groupauto International, comme, par exemple, pour les réseaux de garages Euro Garage et Top Truck. En plus de l’accès aux grandes marques internationales, les membres de Groupauto Maghreb pourront bénéficier de la marque de distribution Mosuco, une marque de produits de qualité d’origine à des prix attractifs, qui répond aux attentes du marché. Bien évidemment, les produits référencés par Mosuco s’étofferont au fur et à mesure de l’arrivée sur le marché des pièces détachées fabriquées localement, selon les cahiers des charges des produits d’origine. La boucle sera ainsi bouclée ! Les familles de produits concernées seront communiquées ultérieurement par Chahinez Sidhoum, Chargée du développement et ayant pour mission l’adaptabilité de la structure Maghreb au groupement international. Chahinez Sidhoum apportera, en outre, dans les échanges internationaux, sa connaissance de la culture et du tissu économique algériens.

  Propos recueillis par Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.