Coup de gueule de Norauto : quand trop de spéculations tuent la distribution

Coup de gueule de Norauto : quand trop de spéculations tuent la distribution

L’aventure avait pourtant bien démarré pour Nordine Abdellaoui. Cet agent Norauto, agréé depuis 12 ans – c’est à dire depuis le retour, en 2006, de Total sur le marché des lubrifiants – faisait alors partie de la première équipe de réseau interne de distribution de Total Algérie. L’un des tout premiers à avoir investi dans une vitrine visible dans la capitale de l’ouest. Durant les trois premières années, l’agent est classé dans le top 10 des meilleurs distributeurs. Une véritable fierté… qui va rapidement laisser place à la déconvenue. En effet, Nordine Abdellaoui fait partie de ceux qui font les frais des spéculations sur les prix du réseau de distributeurs externes, ces derniers faisant clairement la loi. Norauto a pourtant beaucoup investi en termes d’image, de projets industriels, de formations de son personnel, pour devenir l’une des meilleures vitrines de l’Ouest, quitte à sacrifier ses marges. Un sacrifice qui ne l’empêche pourtant pas aujourd’hui d’être emporté part le jeu des spéculations et par la guerre des prix… Une politique commerciale dangereuse pourtant soutenue et assumée par Total.

Réagir

Your email address will not be published.