Baslac, une alternative indispensable pour Mohamed Zaatri

Baslac, une alternative indispensable  pour Mohamed Zaatri

Distributeur exclusif de Glasurit depuis 2015, Mohamed Zaatri, le patron de Alzo sarl, appelait de ses vœux, une marque de qualité, complémentaire à « sa » premium en Algérie. BASF l’a entendu et lui a confié le développement d’une nouvelle gamme dans le pays.

Plongés dans le secteur de la carrosserie peinture depuis une vingtaine d’années, les frères Zaatri ont fondé la société Alzo en 2015, Mohamed Zaatri choisissant la carrosserie quand ses deux frères prenaient en charge le segment du bâtiment. Des professionnels reconnus donc, et dont les conseils avisés sont pris en compte. L’analyse du marché de la peinture en carrosserie par Mohamed Zaatri faisant apparaître, ainsi, la nécessité de couvrir le marché par plusieurs entrées tout en misant sur la qualité comme il nous l’explique : « Avec Glasurit, nous sommes sur le marché du premium, un segment délicat et difficile qui nécessite beaucoup de persuasion, alors que la majorité de la demande se porte sur le prix. Néanmoins, la tendance actuelle confirme l’attrait vers des produits et des interventions de qualité. Les automobilistes commencent à se rendre compte de la nécessité de demander une peinture de qualité, surtout avec l’arrivée de nouveaux modèles depuis plusieurs années. En effet, « le spot repair » exige d’utiliser des peintures premium pour réserver la même apparence, la même tenue sur l’ensemble de la carrosserie. Un produit de mauvaise qualité se verra immédiatement sur un véhicule récent et les automobilistes qui ont acheté des véhicules de bonne facture ne le veulent pas. C’est pourquoi, tous les grands groupes de peinture premium sont actuellement sur le marché. Cependant, il existe aussi un marché qui est important en Algérie pour un entre deux, pour une peinture de qualité, mais qui n’est pas au prix du premium. Par exemple, une peinture complète d’un véhicule peut être effectuée sans utiliser un premium, mais en employant une peinture qui couvre bien, aux propriétés de bonne tenue et à la technologie moderne sans être la dernière-née. C’est pourquoi, pour nos clients revendeurs, il nous fallait pouvoir proposer deux gammes. J’ajoute que le choix de la peinture est aussi lié à la gamme du véhicule et à son coût ».

Une gamme complète et performante

Comme on l’a vu avec Erwan Baudimant, Baslac est une gamme de peinture éprouvée qui est déjà distribuée dans de nombreux pays. Elle est fabriquée par BASF, ce qui est un gage de qualité auquel les clients sont sensibles : « les marques du groupe BASF sont synonymes de qualité et surtout de sécurité pour les revendeurs et les carrossiers. C’est un gage de tranquillité et aussi l’assurance d’avoir du service, car on ne peut plus vendre de la peinture sans apporter un soutien technique et de la formation à nos clients ». Et Mohamed Zaatri de reprendre : « J’avais des marchés qui m’échappaient, des clients qui devaient aller chercher une deuxième gamme ailleurs avec le risque qu’ils prennent le premium, aussi, ailleurs par facilité. Les professionnels se sont réparti les marques et vendent une marque premium plus une autre. Avec Baslac, nous avons la solution pour répondre à toutes les demandes et conservons notre clientèle qui est aussi assurée d’avoir un soutien complet pour les deux marques. » Chaque marque trouvant sa clientèle. Les concessionnaires se dirigeant vers Glasurit car ils traitent en priorité les véhicules récents et sous garantie, il leur faut donc les peintures homologuées. Ce sont eux aussi qui privilégient les réparations plutôt que les peintures complètes. Pour les véhicules le plus anciens, ou les petites cylindrées (petits budgets) ce sont les carrossiers indépendants qui prennent le relais et ont besoin de prix plus attractifs pour des produits sûrs. Or ces véhicules de 2008, 2009, 2010 correspondent à la période la plus forte en nombre de véhicules importés (jusqu’à 400 000 par an !), ce qui rend le parc très diversifié et absorbant forcément des niveaux de prestations et de produits différents. Pour un soubassement d’un véhicule de plus de 10 ans, personne ne voudra payer le prix d’une peinture très technologique et premium ! Cette diversité explique également que Baslac ne fera pas d’ombre à Glasurit mais viendra compléter l’offre globale que réclament les professionnels, pour les concessionnaires et les « spot repair », Glasurit, pour les carrossiers, les soubassements, les peintures complètes, et 2/3 des réparations, Baslac.

Service plus

Comme le précise Mohamed Zaatri, vendre de la peinture sans service n’est plus envisageable. « Nous avons l’obligation d’apporter des formations aux membres de notre réseau. C’est une obligation et aussi une nécessité pour l’avenir, pour la pérennité de la profession, au niveau des applications notamment. Nous avons deux formateurs dans l’entreprise qui sont régulièrement formés par BASF et nous recevons également un formateur de BASF qui vient ici en fonction d’un programme de formation qui a été fixé pour l’année. Nous envisageons de créer notre propre centre de formation, opérationnel en 2020, pour les mises à niveau et avec le concours des techniciens de BASF. N’oublions pas qu’avec les usines de montage (4 actuellement), ce sont des milliers de véhicules récents qui arrivent sur le marché chaque année, donc du travail pour nous ! Parallèlement, nous aidons nos clients à s’équiper en matériel auprès d’équipementiers partenaires, nous en vendons également, mais dans le cadre d’un service à la clientèle. Notre activité reste la vente de peinture et de tout son environnement (vernis, apprêts…) qu’enrichit le conseil… »   

HD

Réagir

Your email address will not be published.