Autel bouleverse le monde du diagnostic

Autel bouleverse le monde du diagnostic

A l’occasion d’une présentation du Maxisys MS919, un OVNI dans le monde du diagnostic, Autel s’est dévoilé à la face des professionnels de l’automobile comme l’un des leaders mondiaux du domaine. Une surprise qu’Algérie Rechange partage avec vous.

600 ingénieurs réunis chez Autel, en Recherche et Développement, pour développer des outils de diagnostic, ce n’est pas commun et a constitué notre premier étonnement. Sans doute, ce nombre communiqué par Luca Scatollin, directeur général d’Autel Europe, nous a mieux permis de comprendre ses propos suivants : « Autel est le premier fournisseur d’outils de diagnostic au monde. Depuis 4 ans, Autel multiplie par 4 son chiffre d’affaires et Autel France est devenu le premier client d’Autel monde ». Une position qu’ils devraient accroître en se déployant sur le Maghreb… Pour l’heure, il s’agissait pour l’équipe d’Autel Europe basée en Italie et Autel France de lancer officiellement un outil de diagnostic, le Maxisys MS919, qui devrait révolutionner le monde du diagnostic, en apportant un maximum de nouvelles fonctions ou aides qui n’existent pas chez les concurrents aujourd’hui, « un outil révolutionnaire qui va simplifier le travail des mécaniciens grâce à un très haut niveau de performance » commente Luca Scatollin, qui s’appuie déjà sur un constat : « La force d’un tel produit repose également sur une couverture véhicule à ce jour inégalé de plus de 120 marques, incluant également les Supercars ». Une couverture qui agace la concurrence, à telle enseigne que des procès d’intention ont circulé un temps, mais sans qu’il y ait eu … un quelconque procès. Une situation qu’analyse, en ces termes, l’équipe d’Autel : « Autel est le plus gros fabricant de vendeur d’outils de diagnostic de cette catégorie. Aucun concurrent ne peut se prévaloir d’une telle place et d’une telle technologie. Autel définit de nouvelles normes, et comme à son habitude apporte aux garagistes des fonctions des méthodes que nos concurrents n’ont pas. Les clients qui expérimentent l’outil s’en rendent compte immédiatement » commente Lilian Robert, directeur d’Autel France.

Une pléiade d’innovations

« Aujourd’hui intervenir sur des véhicules récents nécessite toujours plus d’accès et sera, dans les mois à venir, de plus en plus bloquant, nos outils dans ce domaine se démarquent de la concurrence en offrant des possibilités à ce jour inégalées et insoupçonnées, directement dans l’outil le tout en un clic (codage & configuration en ligne, SCN, adaptation et réinitialisation de Fonctions & Services en ligne…) » annonce Lilian Robert avant de détailler point par point chaque nouveauté dont le générateur de signaux, l’affichage typologique des calculateurs (par un balayage des calculateurs), ou encore les deux entrées, avec programmation et codage en ligne (qui évite de passer chez le concessionnaire). « C’est actuellement l’un des seuls outils sur le marché à permettre également d’intervenir sur des adaptations et réinitialisations très spécifiques comme les boîtes F1 (montées sur Ferrari, Maserati…), donnant accès à des informations très prisées telles que le taux d’usure d’embrayage. » Mais revenons sur le premier élément très pratique et inédit, la topologie des calculateurs.

L’affichage topologique

« Nous avons l’affichage de « l’arbre » de tous les calculateurs. C’est le premier outil multimarque à afficher la topologie comme les calculateurs », poursuit Lilian Robert « cela permet de gagner beaucoup de temps car on voit immédiatement ceux qui ne fonctionnent pas – qui apparaissent grisés – et on peut se consacrer à ceux-là sans perdre son temps à procéder par recherche ou élimination. Les concessionnaires disposent de cette fonction mais sur une marque seulement, quand Autel l’a sur toutes les marques en même temps ». « Désormais l’affichage topologique n’est plus l’apanage des concessions, MaxiSYS MS919 intègre nativement cette fonction, ce mode d’affichage présente un avantage certain grâce à une visualisation des calculateurs par une synoptique globale, cartographiant l’arbre CAN BUS. Cela va apporter en recherche de panne une lecture des systèmes et sous-systèmes bien plus aisée et précise ainsi que les dépendances entre calculateur facilitant grandement la compréhension ».

« Repair Assist » Assistance
au diagnostic

La fonction ’’assistant de diagnostic’’ « Repair Assist » est intégrée dans toutes les MS919, couplée à une intelligence artificielle, et assiste plus efficacement le réparateur dans la recherche et la réparation des pannes. « Depuis longtemps AUTEL a également fait le choix de n’utiliser que les codes défaut constructeur et non les codes génériques ou P-Code. Utiliser le code constructeur présente un double avantage, la qualification de la panne bien plus détaillée et précise ainsi que l’utilisation du manuel de réparation constructeur. En complément, la méthodologie de diagnostique appuyée de schémas, d’informations et de valeurs électriques permet une réparation plus rapide selon les procédures constructeur. On peut déterminer à quel moment le code défaut est apparu et un rapport peut être édité et remis au client. Celui-ci ne peut pas dire qu’il est arrivé pendant l’intervention » ajoute Américo Margalho.

TSB / BST
(Bulletin de Service Technique)

Ces informations des plus pertinentes informent le réparateur comme s’il faisait partie du réseau constructeur, elles permettent un gain de temps considérable dans la recherche ainsi que la résolution des pannes, car celles-ci sont souvent liées à des problèmes récurrents, détectées et corrigées par le constructeur.

Multimètre, Oscilloscope,
et générateur de signaux intégré

Face à la démultiplication des systèmes électroniques, des capteurs et des innovations technologiques, il est de plus en plus difficile d’intervenir. Outre des techniciens de plus en plus qualifiés, les réparateurs se doivent de s’équiper avec des équipements performants, oscilloscope, multimètre, générateur de signaux, schéma électrique etc… Autel a, ainsi, développé la MS919 appuyée par une puissante IA (Intelligence artificielle) en combinant, multimètre, oscilloscope, générateur de signaux, permettant de mesurer non seulement les valeurs électriques mais également les réseaux Can-Bus de données des véhicules. L’oscilloscope est équipé de plus de 100 capteurs intégrés, de préréglages du système, de schémas de câblage et d’une aide contextuelle pour une meilleure analyse de la forme signal. L’outil vous guide pas à pas, vous explique comment raccorder l’oscilloscope : celui-ci s’auto calibre automatiquement et affiche le signal recherché. Le MRA n’aura plus qu’à le comparer à ou aux signaux de référence inclus dans la Ms 919.

Analyse Can-BUS

De nos jours, les voitures modernes disposent de centaines d’ECU et de multiples réseaux de données, un nombre qui continuera à augmenter à l’aube du véhicule autonome. La fonction d’analyse du bus CAN élimine les « No-Trouble-Found » (NTF) sur les réseaux de communication de type CAN et CAN-FD. Pour la première fois, les ateliers de service peuvent améliorer considérablement l’expérience des clients, réduire au minimum le remplacement de pièces coûteuses et diminuer les rachats de véhicules. Il permet également la détection des défauts de câblage intermittents.

La VCI (interface)
multi fonctions

Autel entend bien rester leader dans le domaine du PASSTHRU. La nouvelle MaxiFlash VCMI ajoute une nouvelle dimension aux capacités de diagnostic déjà poussées d’Autel en combinant un dispositif de communication et de programmation VCI/J2534 amélioré, intégrant un oscilloscope précis et réactif, un multimètre puissant et un testeur de ligne de bus CAN OBDII essentiel à un diagnostic intelligent. Avec la nouvelle VCMI d’Autel, le MaxiSYS MS919 prend désormais en charge les protocoles de diagnostic D-PDU et RP1210 en plus du protocole J2534, ce qui permet d’étendre la couverture des véhicules de tourisme et commerciaux. Ce qui va changer avec cette sonde, c’est qu’en cas de manque d’une fonction pour intervenir sur un véhicule, la technologie DOIP permet de se connecter à distance sur le MaxiFlash avec un outil OE qui dispose de la fonction manquante et faire l’intervention à votre place. La nouvelle sonde VCMI est désormais WIFI, garantissant un bien meilleur débit entre la tablette de diagnostic et le véhicule. Elle permet également d’étendre la portée de communication à plus de 200 m.

Technologie Bi-WIFI

La communication entre la valise et la VMCI se fait en wifi via une antenne dédiée, garantissant un débit ultra rapide et une portée allant jusqu’à 300 mètres. La MaxiSYS MS919, quant à elle, utilise une seconde antenne wifi pour ses mises à jour internes. Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.