Amerigo International créée à Automechanika

Amerigo International créée à Automechanika

Un an après sa conception et sa présentation aux marchés, la société de services Amerigo International a été constituée officiellement sous la houlette de son Président fondateur Olivier Van Ruymbeke, et en présence des 22 actionnaires.

Evoquant le profil d’Amerigo Vespucci, le premier à remettre en cause le fait que le continent découvert par Christophe Collomb n’était pas l’Asie, ce qui incitera les cartographes à lui donner son nom, alors qu’Amerigo n’avait pas été le premier à découvrir ce continent, Olivier Van Ruymbeke a, en quelque sorte, positionné Amerigo International. Un groupement, peut-être pas le premier sur l’échiquier, mais qui pense différemment, qui prend en compte les différentes façons de penser et de travailler. C’est en ce sens, d’ailleurs, que le patron d’Automotor avait voulu lancer Amerigo, c’est-à-dire, en créant une autre société afin d’apporter des solutions aux clients : « Nous essayons de comprendre les attentes des uns et des autres, d’anticiper sur leurs besoins. Dans les pays émergents, le marché peut croître de 6, 7 ou 8 % à la différence de l’Europe, il faut donc saisir ces opportunités, et évoluer pour pouvoir les saisir » a commenté Olivier Van Ruymbeke, en annonçant la création officielle d’Amerigo International par les 22 premiers actionnaires fondateurs « Une société de services internationale fonctionnant en réseau, nourrie de 45 ans d’expertise sur les marchés émergents ».

Des actionnaires partenaires actifs

Ayant pour « ADN, offrir des services innovants à la fois à ses équipementiers partenaires et à ses clients », Amerigo International se singularise par un actionnariat réparti comme suit, 51 % Automotor, et 49 % détenus par les actionnaires distributeurs », ce qui fait dire à Olivier Van Ruymbeke que « Cette capitalisation nous oblige : chaque distributeur va réellement peser sur les décisions de l’entreprise ». Des distributeurs qui auraient, selon lui, refusé les offres des groupements de distributeurs afin de rester indépendants et dont les attentes tournent autour de quelques points majeurs : « la visibilité, et la prise de parts de marché, l’accès aux fournisseurs et aux réseaux, la négociation des bonus avec les fournisseurs et, également, une nouvelle marque en propre », nouvelle marque qui sera AF.  Quant aux fournisseurs, Olivier Van Ruymbeke affirme qu’ils ne seront pas plus de 2 à 3 par ligne de produit : « Il faut qu’ils soutiennent nos partenaires partout où ils sont. S’ils sont trop nombreux, ils ne le feront pas. Ils sont tous fournisseurs en première monte et présents en Aftermarket mais, pour certains d’entre eux, sans organisation export. 15 ont déjà signé avec Amerigo International. Le réseau de fournisseurs partenaires est animé par Fabien Moebs, Business Development Manager d’Amerigo International. » A noter, le lancement du catalogue électronique Reliable, spécifiquement dédié aux parcs automobiles émergents. Dont nous reparlerons.

  Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.