Amar Djerbellou distribue Aisin depuis 17 ans !

Amar Djerbellou distribue Aisin depuis 17 ans !

Djerbellou Motors s’est consacré à la marque de renommée mondiale Aisin, afin d’offrir la qualité d’origine, de première monte, pour véhicules japonais à ses clients. La réussite est au rendez-vous !

Ce sont les clients qui en parlent le mieux ! C’est exactement ce que nous nous sommes dits, lorsque nous nous sommes arrêtés sur le stand Djerbellou Motors, tout habillé des couleurs d’Aisin, un stand qui accueillait Mohamed, leur plus important client d’Ain M’Lila. C’est ce dernier qui « faisait l’article » en ces termes : « Aisin est une belle marque, elle est connue et surtout c’est une marque première monte mondiale. De plus en plus de jeunes la demandent pour le freinage, parce que ce sont vraiment d’excellents produits. Parmi toutes les pièces qui sont au catalogue, ce que nous vendons le plus, ce sont les mécanismes d’embrayage, les pompes à huile, les freins et bien sûr les kits d’embrayage. Aisin assure les pièces de rechange des constructeurs japonais comme Toyota, Nissan etc. Nous sommes en de bonnes mains, et nous n’avons pas de surprise ». Un constat qu’approuve Arfaoui Abdel Moumen, le responsable des approvisionnements : « Nous n’avons jamais de réclamation sur les produits Aisin, ce sont vraiment des produits extraordinaires et première monte. On peut le dire sans crainte, Mohamed, qui est là, crée toutes les références que nous lançons et nous réalisons des séminaires, des meetings chez lui et avec ses clients. Il n’y pas de secret, tout est clair avec Aisin, y compris dans nos relations avec les japonais qui viennent nous voir et bien sûr les belges de l’équipe d’Arnaud de Patoul. Nous avons eu besoin d’eux sur une conférence sur la contrefaçon, ils sont venus nous soutenir et ont discuté franchement avec la police, les douanes et les représentants du ministère. Il n’y a qu’un bémol : nous n’avons pas assez de pièces à vendre ! »

Un choix bien pensé

« Quand j’ai commencé avec Aisin, il y a 17 ans, les véhicules japonais circulaient surtout au Moyen Orient puis ils sont arrivés en Algérie. Au début, il fallait se battre pour les pièces constructeurs, et quelques pièces aftermarket. Puis, avec le vieillissement du parc, les pièces constructeurs sont devenues trop chères pour le pouvoir d’achat des algériens. C’est pourquoi, avec Aisin, nous avons trouvé le partenaire idéal, un partenaire de qualité qui n’avait rien à voir avec les produits proposés par les chinois ! Toyota est dans le capital du groupe, cela suffit à montrer qu’Aisin fournit la première monte ! » commente Amar Djerbellou, le patron de Djerbellou Motors qui a opté résolument pour Aisin à l’époque (sous le nom ASCO). Il était difficile de trouver les pièces pour les véhicules japonais, maintenant cela a changé, même les équipementiers plus « généralistes » ont leurs gammes pour véhicules asiatiques. Victimes du succès d’Aisin, ils se voient confrontés au problème de la contrefaçon – signe de l’attrait de la marque ! – qu’ils ont jugulé avec l’aide des pouvoirs publics et des managers d’Aisin Europe et Japon. Mais surtout, ils réclament plus de pièces tant la demande augmente, d’autant qu’ils distribuent toutes les familles de produits. Cela représente de gros stocks, et pourtant, malgré cela, ils ont toujours faim ! Et comme le précisait leur client, les familles les plus demandées sont l’embrayage, les pompes de frein le pompes à huile etc. Seul regret d’Amar Djerbellou, qu’Arnaud de Patoul n’ait pas pu venir sur Equip Auto Alger (à cause du Coronavirus et des consignes internationales) pour voir le stand et surtout les clients. Mais, Amar Djerbellou ne lui en veut pas, Arnaud les a bien aidés en amont pour pouvoir exposer sur le salon. Rendez-vous en mars 2021 à Equip Auto Alger !

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.