40 % d’intégration locale dans 5 ans

40 % d’intégration locale dans 5 ans

A l’occasion d’une visite d’une usine de fabrication de sièges pour automobiles, Martur Algeria Automotive Sitting, à Oran, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, a indiqué, selon les termes de l’APS (Algérie Presse Service), « que le taux d’intégration nationale de la pièce produite localement destinée aux véhicules montés en Algérie atteindra les 40 à 50 % dans les cinq prochaines années » .Le ministre évoquait ainsi la sous-traitance de l’usine de montage de Renault et son discours avait valeur d’incitation. Ainsi aurait-il ajouté : Ce taux d’intégration, projeté dans les prochaines années, « est tout à fait réalisable et le sera indéniablement avec l’encouragement de la sous-traitance dans le secteur de la pièce de rechange automobile ». Il est clair que le ministre entend bien non seulement inciter les investisseurs nationaux et internationaux à créer de nouveaux sites de production, en insistant sur les conditions jamais égalées, en Algérie, de soutien à la sous-traitance industrielle, mais le message s’adressait aussi, sans doute, aux autres constructeurs d’automobiles et notamment Peugeot, dont les accords doivent être passés prochainement.   

Réagir

Your email address will not be published.